unctad.org | La comptabilité et la transparence des entreprises dans les pays en développement
NOTES D'INFORMATION
Pour l'utilisation des médias d'information - Ce n'est pas un document officiel
La comptabilité et la transparence des entreprises dans les pays en développement
D’après la réunion d’experts sur les normes internationales de comptabilité et de publication, le manque de transparence limite les perspectives d’investissements étrangers

UNCTAD/PRESS/IN/2012/011
Genève, Suisse, (02 novembre 2012)
Les pays en développement en quête d’investissements étrangers pour stimuler leur croissance économique doivent veiller à ce que leurs entreprises se conforment aux normes internationales en matière de comptabilité et de transparence des entreprises, a déclaré le Secrétaire général adjoint de la CNUCED à l’occasion d’une réunion à laquelle ont participé 300 experts et où neuf pays ont fait part de leur expérience après avoir commencé de tester le nouveau «Guide pratique pour le développement de la comptabilité» conçu par la CNUCED.

À la séance plénière d’ouverture de la vingt-neuvième session du Groupe de travail intergouvernemental d’experts des normes internationales de comptabilité et de publication (ISAR), le Secrétaire général adjoint de la CNUCED, M. Petko Draganov, a dit que «dans de nombreux pays en développement, certains aspects fondamentaux de toute infrastructure comptable font défaut. Qu’il s’agisse des institutions, de la réglementation ou des ressources humaines, les besoins ne sont pas satisfaits. Le manque de transparence qui en résulte rend l’investissement moins attrayant et freine la promotion de la croissance dans beaucoup de ces pays».

La CNUCED organise chaque année, pour une durée de trois jours, la réunion de l’ISAR, dont la vingt-neuvième session se termine aujourd’hui. C’est l’occasion pour des experts du monde entier de débattre de différentes approches et méthodes pour surmonter les difficultés que rencontrent les pays en développement pour jeter les bases réglementaires et institutionnelles d’une information de qualité par les entreprises.

«Nous vivons aujourd’hui dans une économie mondiale qui transcende les frontières nationales, où l’investissement étranger direct représente une part considérable de l’investissement total», a déclaré mercredi M. Michel Prada, Président du Conseil d’administration de l’International Financial Reporting Standards Foundation. «À cet égard, les avantages d’un langage comptable universel sont évidents: les investisseurs ont besoin d’une information de qualité pour prendre des décisions éclairées.».

Toutefois, a-t-il ajouté, de nombreux pays en développement rencontraient d’importantes difficultés pour appliquer correctement les normes comptables internationales, et cela tenait en grande partie à une infrastructure comptable insuffisante, voire inexistante.

Les experts ont souligné qu’une plus grande transparence des entreprises pouvait renforcer la prévisibilité et la stabilité des transactions commerciales, créant ainsi un environnement favorable plus solide pour l’investissement.

De meilleures données signifiaient également une action publique plus éclairée, ont-ils fait observer. L’information financière et non financière contenue dans les rapports des entreprises constituait la base du travail de compilation de données économiques nationales. Elle alimentait également les indicateurs sociaux et environnementaux sur lesquels s’appuyaient les responsables gouvernementaux. En outre, évoquant la récente Conférence des Nations Unies Rio+20, M. James Zhan, Directeur de la Division de l’investissement et des entreprises de la CNUCED, a dit que la publication par les entreprises d’informations sur la durabilité environnementale constituait «un enjeu fondamental». Lors de cette conférence, les États membres avaient demandé à toutes les parties prenantes compétentes de travailler avec les organismes du système des Nations Unies pour concevoir des modèles de meilleures pratiques et faciliter la mise en œuvre de mesures concrètes concernant la publication d’informations sur la durabilité.

Pour aider les pays à améliorer la comptabilité et la publication d’informations par les entreprises, la CNUCED avait mis au point un Guide pratique pour le développement de la comptabilité, dont Mme Tatiana Krylova, Chef du Service des entreprises de la CNUCED, a déclaré que «son principal objectif est d’aider les décideurs à renforcer l’infrastructure comptable pour assurer une information de qualité par les entreprises, notamment en mesurant les progrès accomplis de façon cohérente et sur la base d’une évaluation comparative». Les représentants des neuf pays qui avaient récemment testé le guide pratique de la CNUCED l’ont jugé efficace pour ce qui était d’aider les responsables gouvernementaux et les dirigeants d’entreprise à décider des mesures à prendre pour continuer d’améliorer la situation.

Juste avant la session de l’ISAR, un Forum sur l’éducation à la comptabilité; organisé conjointement par l’ISAR et l’IFRS Foundation, s’est tenu au Palais des Nations, à Genève. Des experts du Conseil international des normes comptables (IASB) y ont organisé un atelier pratique sur l’enseignement des normes.

L’ISAR
L’ISAR (Groupe de travail intergouvernemental d’experts des normes internationales de comptabilité et de publication) est, depuis plus de vingt-cinq ans, l’organe chargé, au sein du système des Nations Unies, d’examiner les questions relatives à la transparence des entreprises. Ses sessions annuelles réunissent régulièrement plusieurs centaines d’experts du monde entier et apportent une contribution unique aux débats internationaux en cours sur la comptabilité et la publication d’’informations par les entreprises. La CNUCED, organisation de tutelle de l’ISAR, complète les activités intergouvernementales de dialogue et de formation de consensus du Groupe par un programme intégré d’activités de recherche et de coopération technique.

Site Web: www.unctad.org/isar
Courriel: isar@unctad.org
Twitter: @UNCTAD_ISAR
Pour les déclarations, les exposés et la documentation de base, voir: http://unctad.org/en/Pages/MeetingDetails.aspx?meetingid=71.
 
 
Pour plus d'informations, veuillez contacter:

Unité de Communication et d'information de la CNUCED
T: +41 22 917 5828
T: +41 79 502 4311
E: unctadpress@unctad.org
Web: http://unctad.org/en/pages/Media.aspx



Loading..

Attendre, s'il vous plaît ....