unctad.org | Au forum d’Astana, le Secrétaire général de la CNUCED dit que le monde a besoin d’un programme transformateur qui œuvre à la prospérité pour tous
NOTES D'INFORMATION
Pour l'utilisation des médias d'information - Ce n'est pas un document officiel
Au forum d’Astana, le Secrétaire général de la CNUCED dit que le monde a besoin d’un programme transformateur qui œuvre à la prospérité pour tous

UNCTAD/PRESS/IN/2014/004
Genève, Suisse, (27 mai 2014)
Lors du septième Forum économique d’Astana (Kazakhstan), le 22 mai 2014, le Secrétaire général de la CNUCED, Mukhisa Kituyi, a insisté sur la nécessité d’adopter un programme d’action transformateur qui soit capable de garantir à l’humanité un avenir prospère et stable.

En sa qualité de Président d’une table ronde organisée pendant ce forum consacré à l’économie mondiale, M. Kituyi, a convié d’éminents participants, dont l’ancien Premier Ministre italien et dixième Président de la Commission européenne, Romano Prodi, et le lauréat du Prix Nobel d’économie, Christopher Pissarides, à une séance de réflexion sur le cinquantième anniversaire de la CNUCED et sur l’objectif que l’organisation poursuit depuis sa création: faire de la prospérité pour tous une réalité.

«Quand on considère le programme de développement pour l’après-2015 … c’est un programme transformateur que l’on voit, c’est-à-dire un programme de développement qui répond au besoin de pérennité économique, sociale et environnementale», a dit M. Kituyi dans les observations liminaires qu’il a formulées au début de la table ronde sur le thème: «Une transformation au service de la prospérité? Cinquante ans de continuité et de changements».

«Ce programme doit créer des conditions telles que les pays seront plus nombreux à pouvoir enclencher le cercle vertueux de l’investissement productif, la hausse des revenus, la réduction de la pauvreté et l’expansion des marchés qui conduisent à une transformation durable de l’économie et de la société», a indiqué M. Kituyi.

Bakhyt Sultanov, Vice-Premier Ministre et Ministre des finances du Kazakhstan, a ouvert la table ronde, au cours de laquelle Trijono Wibowo, Président du Conseil du commerce et du développement (organe directeur de la CNUCED), Martin Sajdik, Président du Conseil économique et social de l’ONU, et Mukhtar Tileuberdi, Représentant permanent du Kazakhstan auprès de l’Office des Nations Unies et des autres organisations internationales à Genève, sont également intervenus.

Se faisant l’écho de M. Kituyi, les participants ont plaidé pour que le développement soit à nouveau au cœur du multilatéralisme et donc pour qu’un programme d’action audacieux succède aux objectifs du Millénaire pour le développement qui viendront à échéance l’an prochain.

La justice et la nécessité d’instaurer un système économique mondial équitable’ qui permette à chacun de réaliser pleinement son potentiel sont les principaux thèmes qui se sont dégagés du débat. Ont participé à la table ronde:

• Romano Prodi, ancien Premier Ministre italien et dixième Président de la Commission européenne;
• Domingo Cavallo, ancien Ministre des finances de l’Argentine et Président de la Banque centrale argentine;
• Christopher Pissarides, lauréat du Prix Nobel d’économie 2010;
• Taffere Tesfachew, Directeur de la Division de l’Afrique, des pays les moins avancés et des programmes spéciaux de la CNUCED;
• Manuel Montes, Conseiller principal au Centre du Sud.

Le statu quo n’est pas envisageable, ont dit les intervenants; il faut renoncer aux activités traditionnelles pour s’engager dans la modernité. La transformation des modes de pensée et de la culture politique contemporaine est nécessaire, surtout si l’on veut favoriser l’avènement de sociétés ouvertes à un système économique plus équitable et plus juste. Les intervenants ont aussi mis l’accent sur la création d’emplois, notamment dans les secteurs sociaux.

Ils ont également parlé de l’importance des réformes systémiques et ont dit qu’il fallait renforcer la capacité des États de façon qu’ils soient mieux à même d’être des catalyseurs et des acteurs de l’économie, notamment en créant un environnement favorable à la croissance et au développement.

La table ronde, qui s’inscrivait dans le cadre du deuxième World Anti-Crisis Forum, lui-même organisé sous les auspices du Forum économique d’Astana pour ’étudier les moyens de remettre l’économie mondiale sur les rails après la crise économique et financière mondiale, faisait également partie des célébrations du cinquantième anniversaire de la CNUCED à travers le monde.

Organisme du système des Nations Unies chargé d’assurer le traitement intégré du commerce et du développement et des questions associées, la CNUCED célébrera son cinquantième anniversaire à Genève, du 16 au 20 juin 2014.
 
Pour plus d'informations, veuillez contacter:
Unité de Communication et d'information de la CNUCED
T: +41 22 917 5828
T: +41 79 502 43 11
E: unctadpress@unctad.org
Web: unctad.org/press


Loading..

Attendre, s'il vous plaît ....