unctad.org | Les autorités djiboutiennes promettent des réformes à l’occasion de la publication de l’examen de la politique d’investissement
COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Pour l'utilisation des médias d'information - Ce n'est pas un document officiel
Les autorités djiboutiennes promettent des réformes à l’occasion de la publication de l’examen de la politique d’investissement
Le Ministre du commerce déclare que le pays approuve les recommandations issues de l’examen

UNCTAD/PRESS/PR/2013/012
Genève, Suisse, (01 mai 2013)

Le Gouvernement de Djibouti va mettre en œuvre les recommandations figurant dans l’examen de la politique d’investissement du pays mené par la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED) − y compris celle concernant l’adoption d’un nouveau code des investissements fondé sur les pratiques optimales internationales.

Les représentants de haut niveau du Gouvernement djiboutien se sont exprimés lors d’une réunion de la Commission de l’investissement, des entreprises et du développement de la CNUCED, au cours de laquelle la version définitive de l’examen de la politique d’investissement a été présentée. Il s’agit du trente-cinquième examen de ce genre effectué par la CNUCED à la demande de pays en développement.

L’examen fournit une évaluation complète des mesures, des lois et du contexte institutionnel général du pays en matière d’investissement. Il évalue également la nature des flux d’IED passés à destination de Djibouti, dont il analyse les répercussions sur la croissance économique. Enfin, il propose une stratégie fondée sur les objectifs de développement du pays pour attirer davantage d’investissements et mieux en tirer parti.

Hassan Ahmed Boulaleh, Ministre du commerce djiboutien, a notamment déclaré: «C’est avec un intérêt sincère que nous avons accueilli l’aide de la CNUCED; elle nous a en effet permis de discerner quelles étaient nos faiblesses afin d’y apporter les corrections nécessaires.».

Une des séances de la réunion a été consacrée à réviser l’examen de la politique d’investissement, dont un projet avait été débattu lors d’un atelier, en janvier dernier à Djibouti. James Zhan, Directeur de la Division de l’investissement et des entreprises de la CNUCED, a dit que, si le Gouvernement djiboutien voulait atteindre ses objectifs en matière d’investissements étrangers directs (IED), il devait améliorer l’environnement économique en poursuivant la réforme de son cadre juridique et réglementaire. L’adoption d’un nouveau code des investissements conforme aux meilleures pratiques internationales est un élément fondamental de cette réforme, a noté M. Zhan.

Selon l’examen de la politique d’investissement, Djibouti devrait se doter d’un système fiscal plus favorable aux petites entreprises et moderniser ses infrastructures pour que le pays puisse exploiter pleinement sa situation géostratégique unique, au carrefour de l’Europe, de l’Afrique et de l’Asie. Grâce à cette position exceptionnelle, qui lui a déjà valu d’attirer des IED dans les infrastructures portuaires et les services connexes, Djibouti pourrait en effet devenir une plaque tournante logistique et commerciale de premier plan. Le Gouvernement djiboutien, qui souhaite consolider son avance dans le secteur de la logistique, cherche aussi à diversifier et à accroître les entrées d’IED, conformément au plan de développement national du pays.

La CNUCED préconise aussi d’adapter la promotion de l’investissement aux besoins des secteurs prioritaires tels que les transports, la logistique, la pêche et le tourisme. Elle conseille également au Gouvernement djiboutien d’optimiser l’utilisation des ressources institutionnelles, notamment en renforçant l’agence nationale de promotion des investissements.

Elle recommande en outre de rationaliser les mécanismes institutionnels de promotion de l’investissement, en particulier par la mise en service immédiate d’une plate forme nationale de haut niveau pour le dialogue entre secteur public et secteur privé sur les questions relatives à l’investissement.

Après la réunion, la CNUCED a organisé, en collaboration avec le Cercle d’affaires Suisse-Afrique, un dîner qui a permis de nouveaux échanges entre la délégation gouvernementale de haut niveau, des représentants du secteur privé djiboutien et des représentants d’entreprises internationales désireuses d’étudier les possibilités d’investissement à Djibouti.


Pour plus d'informations, veuillez contacter:
Unité de Communication et d'information de la CNUCED
T: +41 22 917 5828
T: +41 79 502 43 11
E: unctadpress@unctad.org
Web: unctad.org/press


Loading..

Attendre, s'il vous plaît ....