unctad.org | CNUCED XIII : Trouver de nouveaux moyens pour sortir de la crise et promouvoir un développement équitable et durable
COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Pour l'utilisation des médias d'information - Ce n'est pas un document officiel
CNUCED XIII : Trouver de nouveaux moyens pour sortir de la crise et promouvoir un développement équitable et durable

UNCTAD/PRESS/PR/Doha/2012/004
Genève, Suisse, (29 mars 2012)

La Treizième conférence ministérielle quadri-annuelle de la CNUCED, qui se tiendra à Doha au Qatar du 21 au 26 avril, est une occasion unique pour la communauté internationale d'envisager une sortie par le haut des crises qui secouent les économies du Sud et du Nord et affectent leurs populations. Forte de la participation au plus haut niveau de représentants des 194 Etats membres de la CNUCED et de nombreux acteurs du monde des affaires et de la société civile, la Conférence pourrait permettre de poser les jalons d'une meilleure coordination des mesures à prendre pour relever les défis que posent les crises en cours de sorte que la mondialisation soit davantage centrée sur un développement plus équitable. Ce qui passe notamment par une prospérité économique partagée et respectueuse de l'environnement, l'écoute et la prise en compte par les gouvernements des préoccupations des peuples et des perspectives d'avenir pour les nouvelles générations.

Depuis 2007 la crise, financière d'abord puis alimentaire, énergétique, économique et monétaire, a fait chuter la production mondiale de 10% entre 2008 et 2010 et détruit 68 millions d'emplois pour la seule année 2011. Dans son rapport à la Conférence, le Secrétaire général de la CNUCED, Supachai Panitchpakdi, relève que ni les institutions de Bretton Woods ni le G20 ne sont parvenus à concevoir un train de mesures qui soit compatible avec le changement des réalités économiques et politiques. La coordination mondiale, telle qu'organisée actuellement, a montré ses limites, et il est désormais indispensable de passer d'urgence à une nouvelle mondialisation tournée vers le développement. Ni les solutions de fortune, ni le retour au statu quo, ne remettront le train sur les rails, prévient Supachai Panitchpakdi.

Les pays en développement et les pays développés ont à cet égard un intérêt commun : relancer la demande économique mondiale. Les premiers pour soutenir leur développement économique, améliorer le niveau de vie des populations et éradiquer l'extrême pauvreté. Les seconds pour assurer leur qualité de vie en renouant avec la création d'emplois tout en conservant les systèmes sociaux en place.

Pour la CNUCED, une des clefs pour remettre l'économie mondiale sur la voie de la croissance consiste à retrouver l'esprit et la lettre de la Déclaration ministérielle de Doha adoptée le 14 novembre 2001 par la conférence de l'Organisation mondiale du commerce (OMC). La promesse faite alors aux pays pauvres de mettre leur développement économique et la lutte contre la pauvreté au cœur des négociations du Cycle de Doha, dit cycle du développement, n'a pas encore été tenue.

Augmenter les revenus des populations modestes reste l'instrument le plus efficace pour accroître la demande en biens et services.  Si l'on applique cette loi économique au milliard de personnes laissées à l'écart du grand jeu économique mondial, à l'ensemble des pays en développement et aux franges de population les plus pauvres dans les pays émergents et développés, on pourrait libérer un réservoir de demandes en biens et services qui stimulerait l'ensemble de l'économie mondiale.

La CNUCED met en œuvre l'esprit de Doha

Depuis sa dernière conférence ministérielle (Accra, Ghana, 2008), la CNUCED a été le catalyseur d'une série d'initiatives et de partenariats dans le domaine du commerce afin de promouvoir un développement équitable et durable des pays en développement.

Le Forum mondial sur les produits de base, qu'elle a créé il y a trois ans, offre à tous les acteurs du secteur une plateforme unique où débattre des grands enjeux et aborder les problèmes majeurs tels que la financiarisation des marchés de produits de base qui affame les plus pauvres.

Le Forum mondial sur les investissements, dont la troisième édition se tiendra à Doha, vise notamment à attirer les investissements dans les pays en développement de sorte qu'ils puissent renforcer leur capacité d'offre. C'est aussi dans ce but que la CNUCED lancera le premier forum mondial sur les services lors de la CNUCED XIII. Ce forum devrait permettre d'accroître le potentiel en matière de développement du secteur des services, en définissant des mesures appropriées susceptibles d'améliorer le cadre politique, règlementaire et institutionnel, et de développer les capacités d'offrir de services tout en identifiant de nouvelles opportunités d'exportation.

Par ailleurs, l'organisation a renforcé son soutien aux négociations commerciales dans le cadre du Système global de préférences commerciales entre pays en développement (SGPC), initiative réussie de coopération Sud-Sud. Onze pays ont d'ores et déjà signés l'accord adopté lors du cycle de Sao Paulo, qui va permettre à leurs échanges de biens commerciaux de croître.

Afin d'endiguer les tentations protectionnistes, la CNUCED a lancé conjointement avec la Banque Mondiale, la Banque africaine de développement et le Centre du commerce international l'initiative "Transparency in Trade", qui surveille entre autres l'apparition d'entraves aux exportations des pays en développement par le biais de barrières non tarifaires.

La libre concurrence étant essentielle à l'instauration d'un cadre qui facilite les affaires, la CNUCED continue d'aider les pays en développement et les économies en transition dans l'élaboration de politiques et de lois sur la concurrence. Ce qui passe notamment par un renforcement de la coopération internationale et régionale de sorte de favoriser l'adoption des meilleures pratiques, y compris en offrant un espace de discussion et d'échanges. Parmi les initiatives prises par la CNUCED dans ce sens, on peut citer notamment les programmes COMPAL et AFRICOMP, sous l'égide desquels toute une série d'activités d'assistance technique dans le domaine du droit et de la politique de la concurrence et de la protection des consommateurs sont organisées au bénéfice de plusieurs pays d'Amérique Latine ou d''Afrique.

Le programme de la CNUCED XIII ainsi que les documents s'y référant sont consultables sur le site Internet de la Conférence.

***  **  ***


Pour plus d'informations, veuillez contacter:
Unité de Communication et d'information de la CNUCED
T: +41 22 917 5828
T: +41 79 502 43 11
E:
unctadpress@unctad.org
Web:
http://unctad.org/press


Loading..

Please wait....

Charlie Hebdo