COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Pour l'utilisation des médias d'information - Ce n'est pas un document officiel
Les normes internationales de comptabilité évoluent…sans les pays en développement?
La CNUCED présente un nouvel ensemble d'outils en matière de développement comptable afin d'aider les responsables publics à déterminer le niveau de développement de l'infrastructure comptable de leur pays.

UNCTAD/PRESS/PR/Doha/2012/021
Doha, Qatar, (21 avril 2012)

Des spécialistes de premier plan de la comptabilité se sont réunis dimanche dans le cadre du Forum de l'investissement, organisé par la CNUCED en marge de la conférence quadriennale sur le commerce et le développement, afin de débattre du rôle déterminant de la transparence et de la comptabilité des entreprises pour promouvoir les progrès en matière d’investissement et les progrès économiques dans les pays les moins avancés.

Un ensemble d’outils visant à faciliter ce processus a été présenté.

Au cœur des débats : une «disparité croissante» entre les infrastructures comptables des pays industrialisés et celles des pays en développement.

«À l’heure actuelle, bon nombre de pays en développement sont dépourvus de certains des aspects les plus fondamentaux d’une infrastructure comptable» a indiqué le Secrétaire général adjoint de la CNUCED, M. Petko Draganov. «Les exigences ne sont pas satisfaites, que ce soit au niveau institutionnel, en matière réglementaire ou sur le plan des ressources humaines». Si plus de 100 pays ont déjà adopté les Normes internationales d’information financière, la plupart des pays en développement et des pays les moins avancés (PMA) n’ont pas encore franchi le pas; l’absence de systèmes réglementaires, et d’institutions connexes suffisamment bien établis pose en effet des difficultés à bon nombre d’entre eux.

La réunion a rassemblé des spécialistes éminents du monde entier, de hauts responsables publics et des représentants d’organismes de normalisation et de réglementation afin d’examiner les difficultés associées à la mise en place d’une «infrastructure comptable» dans les pays en développement et les pays en transition.

Des systèmes d’information financière et des mécanismes de gouvernance d’entreprise transparents sont déterminants pour aider les investisseurs à évaluer les risques au moment où ils décident d’investir ou non dans les pays en développement via des investissements nationaux ou des investissements étrangers directs (IED) - sachant que les IED sont essentiels pour le progrès économique de ces pays. Une information de qualité de la part des entreprises renforce le facteur déterminant de la confiance parmi les investisseurs et les autres acteurs qui contribuent au soutien de la croissance des entreprises, en même temps qu’elle améliore la comparabilité, la transparence, la crédibilité et la stabilité financière.

Les pays et les entreprises nationales qui n’offrent pas ces avantages sont pénalisés dans la compétition internationale en matière d’IED.

Les pays en développement et les pays en transition en perçoivent la nécessité, mais peinent à respecter les exigences internationales en la matière. L’infrastructure comptable de bon nombre de PMA est réduite à sa plus simple expression quand elle n’est pas inexistante. D'où la nécessité d'aider les PMA à acquérir ces capacités afin qu’ils puissent mieux gérer le peu de ressources dont ils disposent et attirer des investisseurs internationaux. Pendant la réunion, la CNUCED a lancé un nouvel ensemble d’outils pour le développement comptable composé d'un cadre pour le développement de la comptabilité et d'un jeu d’indicateurs du développement comptable. Cet instrument vise à aider les responsables publics qui souhaitent déterminer le niveau actuel de développement de l’infrastructure comptable de leur pays. Il peut les aider à repérer les lacunes et à définir des priorités, ainsi qu’à orienter l’effort national en vue de l’amélioration de l’infrastructure comptable.

«Les États membres ont désormais à leur disposition un cadre et un outil de mesure pour le développement de la comptabilité», a indiqué M. Draganov, notant que plusieurs pays - près d’une demi-douzaine - procèdent à des essais pilotes du nouvel instrument ou s’apprêtent à le faire.

L’instrument en question est un produit du Groupe de travail intergouvernemental d’experts des normes internationales de comptabilité et de publication (ISAR). Fondé sur des normes internationales et des pratiques nationales de référence, l’ensemble d’outils recouvre les aspects financiers et non financiers de la communication d’informations par les entreprises: la comptabilité financière pour les grandes et les petites entreprises, l’information relative aux questions d’environnement, la responsabilité sociale des entreprises et la gouvernance d’entreprise. Elle aide les responsables à mieux se repérer dans le réseau complexe et interdépendant d’institutions, de règlements et de ressources humaines qui constitue l’infrastructure comptable d’un pays. «L’ensemble d’outils pour le développement comptable se veut une réponse à l’évolution dynamique du monde des pratiques comptables, a indiqué Mme Tatiana Krylova, spécialiste de la question à la CNUCED. C’est pourquoi il fait régulièrement l’objet de révisions et d’améliorations de la part des experts internationaux de l’ISAR.»

Depuis plus de vingt-cinq ans, l’ISAR contribue aux progrès mondiaux dans le domaine de la comptabilité des entreprises et de la publication d’informations par les entreprises. Constituée de plus de 300 experts originaires de plus de 100 pays, l’ISAR a mis au point les principaux éléments de l’ensemble d’outils durant un processus de deux ans où ont été organisées des réunions annuelles à Genève, des réunions spéciales de groupes consultatifs et une série de tables rondes nationales. Des renseignements complémentaires sur la collection sont disponibles sur le site de l’ISAR (www.unctad.ort/isar) ou par courrier électronique (isar@unctad.org.).


Pour plus d'informations, veuillez contacter:

Unité de Communication et d'information de la CNUCED
à Doha, T: +974 7795 3748/7792/8023
T: +41 79 502 43 11
E: unctadpress@unctad.org
Web: www.unctad.org/press
 
ou à Genève, T: +41 22 917 5828
T: +41 79 502 43 11
E: unctadpress@unctad.org
Web: www.unctad.org/press



Loading..

Please wait....

Charlie Hebdo