unctad.org | Le troisième prix de la femme chef d’entreprise de la CNUCED récompense une productrice panaméenne de produits alimentaires sans gluten
COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Pour l'utilisation des médias d'information - Ce n'est pas un document officiel
Le troisième prix de la femme chef d’entreprise de la CNUCED récompense une productrice panaméenne de produits alimentaires sans gluten
Des entrepreneuses brésilienne et jordanienne remportent les deuxième et troisième prix

UNCTAD/PRESS/PR/Doha/2012/026
Doha, Qatar, (23 avril 2012)

Melissa De León, fondatrice de Panama Gourmet, entreprise de fabrication de produits alimentaires sans gluten, a remporté le prix CNUCED/Empretec 2012 de la femme chef d’entreprise. Ce prix récompense des femmes des pays en développement qui ont créé des entreprises performantes, créé des emplois et sont devenues des figures exemplaires dans leur pays.

Le prix a été annoncé lors d’un dîner de gala, lundi, qui a marqué le point d’orgue d’une «Journée des femmes et du développement» organisée le troisième jour de la treizième session quadriennale de la Conférence (CNUCED XIII). L’attribution du prix a aussi marqué la clôture du Forum mondial de l’investissement de la CNUCED, qui s’est déroulé à Doha parallèlement à la partie initiale de la CNUCED XIII.

Le deuxième prix est allé à Patricia Paz Silva Giordani (Brésil), fondatrice de Moura e Paz - Soluções Ambientais, qui propose le transport et le traitement sécurisés des déchets industriels et médicaux dangereux à des entreprises clientes dans l’un des États les plus pauvres du Brésil.

Le troisième prix a été remporté par Rahda Kurdi (Jordanie). Son entreprise, Advanced Pharmaceutical Services, fonctionne comme une association qui permet des économies d’échelle aux petites entreprises pharmaceutiques de sorte qu’elles puissent rivaliser avec les grandes chaînes du secteur pharmaceutique jordanien.

Les 10 finalistes en lice étaient tous des diplômés du programme Empretec, qui offre des formations sur l’entreprenariat dans des centres répartis dans 33 pays. La Division de l’investissement et des entreprises de la CNUCED administre le programme en coopération avec des partenaires nationaux.

Mme De León a mis au point une farine utilisant les tubercules entiers provenant de cultures locales panaméennes, ce qui permet à ses fournisseurs agricoles de vendre leurs récoltes sans déchets - et de dégager ainsi de solides revenus. La durée de vie de ses produits atteint jusqu’à douze mois et ils sont sans additifs ni conservateurs. Il existe un marché international croissant pour les produits sans gluten, qui permettent une nutrition saine aux personnes atteintes de diabète, de maladie cœliaque et de problèmes digestifs. L’objectif de l’entreprise n’est pas seulement de développer ses ventes mais de soutenir l’agro-industrie panaméenne «qui est sous-utilisée», estime Mme De León. L’entreprise a contribué à faire du Panama un pays réputé pour ses produits innovants et sains. Elle compte aujourd’hui 10 employés dont 8 femmes. «Le programme Empretec m’a permis d’obtenir des conseils énergiques et concrets sur la façon dont je pouvais améliorer mon projet et tirer le meilleur de moi-même», a indiqué Mme De León.

Le prix a été décerné à la lauréate par M. Hamad bin Habdulaziz Al-Kawari, Ministre de la culture, des arts et du patrimoine du Qatar et Président du Comité national préparatoire pour la treizième session de la Conférence. Le deuxième prix a été remis à Mme Giordani (Brésil) par Mme Tarja Kaarina Halonen, ancienne Présidente de la Finlande et actuellement Coprésidente du Groupe de haut niveau du Secrétaire général sur la viabilité à l’échelle mondiale. Mme Kurdi (Jordanie) a reçu le troisième prix des mains de Mme Aisha Alfardan, Vice-Présidente de l’Association qatarienne des dirigeantes d’entreprise et conseillère personnelle du président de la société Alfardan Group Holding. Mme Alfardan préside aussi le pôle qatarien de l’Association des dirigeantes d’entreprise du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord.

Le Secrétaire général de la CNUCED Supachai Panitchpakdi a déclaré à propos du programme Empretec et du Prix de la femme chef d’entreprise que ces initiatives «ont eu une incidence très réelle sur la vie des bénéficiaires, leur accès à l’éducation et aux ressources et leur motivation à poursuivre le développement de leur entreprise». Toutes deux font partie du programme d’assistance technique de la CNUCED sur le développement de l’entreprenariat, qui comprend également le Cadre directeur pour l’entreprenariat lancé au Forum mondial sur l’investissement. Ce cadre aide les responsables des pays en développement à concevoir des politiques qui favorisent la création de nouvelles entreprises et libèrent le talent entrepreneurial.

Le potentiel des entrepreneuses pour parvenir, à l’image des 10 finalistes en compétition, à créer des entreprises performantes et créer des emplois dans les pays en développement est reconnu de plus en plus par les gouvernements. D’après les témoignages des finalistes, beaucoup d’entre elles se sont battues avec courage pour surmonter des obstacles sociaux et économiques et venir à bout de difficultés financières.

C’est pourquoi aussi bien le programme Empretec que le prix décerné chaque semestre de la femme chef d’entreprise - dont le lancement remonte à la douzième session de la Conférence tenue à Accra (Ghana) en 2008 - sont perçus comme des moyens de promouvoir l’émancipation des femmes dans la société. Dans bon nombre de pays en développement, les femmes rencontrent des obstacles pour obtenir l’éducation et la formation technique nécessaires pour créer et développer des entreprises performantes. L’éducation entrepreneuriale offerte, le plus souvent, n’est pas adaptée à leurs besoins. Le programme Empretec de la CNUCED vise à remédier à ces difficultés. Outre la formation dispensée aux entrepreneuses, le programme s’adresse aussi aux jeunes et aux talents entrepreneuriaux dans tous les secteurs de l’économie, y compris dans les régions rurales.

Au cours du dîner, Laila Al Shahili, du réseau de télévision Al-Jazeera, qui présidait la cérémonie, a invité les participants à mettre en place des partenariats et des modalités de coopération avec les finalistes. L’entreprise allemande Vecoplan, représentée par Ulrich Schulte, a annoncé qu’elle offrait à Patricia Paz Silva Giordani, lauréate du deuxième prix, un voyage d’étude au Canada dans un centre de formation pour les entreprises spécialisées dans la gestion des déchets. M. Schulte a aussi fait cette offre à Carlota Guevara (El Salvador), autre finaliste, dont l’entreprise exerce également dans le secteur de la gestion des déchets.

La lauréate du premier prix, Melissa De León, recevra une bourse de voyage d’un montant de 6 000 dollars des États-Unis.

Des cadeaux ont été offerts aux 10 finalistes par la société Pikolinos (Espagne).

Lien utile: http://www.youtube.com/user/UnctadEmpretec.


Pour plus d'informations, veuillez contacter:

Unité de Communication et d'information de la CNUCED
à Doha, T: +974 7795 3748/7792/8023
T: +41 79 502 43 11
E: unctadpress@unctad.org
Web: www.unctad.org/press
 
ou à Genève, T: +41 22 917 5828
T: +41 79 502 43 11
E: unctadpress@unctad.org
Web: www.unctad.org/press



Loading..

Please wait....

Charlie Hebdo