COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Pour l'utilisation des médias d'information - Ce n'est pas un document officiel
La CNUCED XIII se conclut par l’adoption d’un mandat réaffirmant les missions fondamentales de l’organisation,
La conférence adopte aussi une déclaration de solidarité des Etats membres pour un "monde prospère"

UNCTAD/PRESS/PR/Doha/2012/030
Doha, Qatar, (25 avril 2012)

Lors de la session de clôture de la treizième session de la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED XIII), le Président de la Conférence, Hamad bin Abdulaziz bin Ali Al-Kuwari, Ministre de la culture, des arts et du patrimoine du Qatar, et le Secrétaire général de la CNUCED, Supachai Panitchpakdi, ont déclaré que les textes de consensus adoptés positionnaient bien l’organisation pour relever les défis actuels tout en permettant à l'organisation de poursuivre ses activités traditionnelles qui n’ont rien perdu de leur pertinence et de leur efficacité.

Pour le Président «Le message de réforme de la CNUCED est tout à fait d’actualité et reconnaît les changements qui sont intervenus dans l’économie mondiale au cours des dix dernières années. Une génération nouvelle de politiques et de mesures de réforme pour le commerce, la finance, l’investissement et la technologie sera nécessaire dans cette phase de la mondialisation qui suit la crise». Le Président continuera à assumer sa fonction au cours des quatre années qui viennent.

Le Secrétaire général a déclaré que "ce processus et ce résultat renforcent la CNUCED», et que «nous pouvons à bon droit être fiers de notre bilan et de notre rôle dans le système des Nations Unies». Mais les tendances et les évolutions observées récemment dans l’économie mondiale et dans les situations affectant les pays en développement justifiaient les intenses discussions tenues à Doha. Le principal document issu de la session prend en compte les préoccupations nouvelles et aussi «réaffirme fondamentalement et sans ambiguïté le mandat de la CNUCED», a déclaré le Secrétaire général lors de la séance de clôture.

Ce document (17 pages et 65 paragraphes), reprend le mandat de Doha, fixe des lignes directrices pour les activités de l’organisation pour les quatre prochaines années. Il réaffirme les priorités de travail convenues en 2008 lors de la CNCUED XII, y compris les activités de recherche sur les questions de commerce et de développement connexes qui intéressent les pays pauvres. C’est au terme de plusieurs mois de négociation que les 194 États membres de l’organisation sont parvenus à un consensus sur ce texte.

Selon Mothae Anthony Maruping, Président du Comité plénier chargé de négocier le document, celui-ci était «bref, clair et concis» et reflétait les ambitions communes des États membres pour la CNUCED.

La CNUCED XIII, qui a réuni plus de 5000 participants, a été un marathon de six jours au cours duquel se sont tenus, en parallèle des négociations, un grand nombre de conférences ministérielles, de réunions-débats et de présentations de nouvelles publications. Le troisième Forum mondial de l’investissement, organisé par la CNUCED, s’est tenu alors même que s’ouvrait la session quadriennale le 21 avril.

S'agissant du thème de la CNUCED XIII «Une mondialisation centrée sur le développement», il est dit dans le mandat de Doha que «plusieurs problèmes doivent être résolus pour réaliser une mondialisation centrée sur le développement. La finance devrait servir l’économie réelle pour favoriser une croissance soutenue, partagée et équitable et un développement durable. Tous les pays, développés et en développement, sont exposés à de sérieux coûts politiques, économiques et sociaux résultant des chocs financiers».

«Un autre défi est d’éliminer la faim et d’assurer la sécurité alimentaire. Assurer un accès adéquat à l’alimentation - l’un des besoins humains les plus fondamentaux - est une priorité».

Il est également dit dans le texte qu’il faut trouver des réponses aux problèmes de l’énergie et notamment de l’instabilité des prix et de l’accès à l’énergie, y compris aux énergies renouvelables.

«Une mondialisation centrée sur le développement permet de mettre en place les conditions d’une croissance et d’un développement équitables, et contribue à la réduction de la pauvreté et à la création d’emplois,» est-il ajouté dans le mandat de Doha. «Les débats sur la mondialisation devraient être équilibrés, en en mettant en avant les avantages, en en soulignant les risques et en en appréhendant les enjeux.»

La CNUCED est invitée à poursuivre ses travaux de recherche et d’analyse directive sur les questions de la dette publique et du transfert et de la diffusion de technologie au profit des pays en développement.

Dans la déclaration finale de la CNUCED XIII, dite le Manar de Doha (en arabe un manar est une sorte de phare, une source lumineuse forte et brillante qui sert à guider les voyageurs) les 194 États membres de la CNUCED déclarent que : «Ensemble, en tant qu’assemblée de nations souveraines, nous nous sommes efforcés de construire un monde partagé, interdépendant et prospère moyennant une intensification des processus économiques, politiques et sociaux. En nous attachant à ouvrir le plus largement possible les perspectives offertes par la mondialisation dans le domaine du commerce international et de l’investissement international, nous avons cherché à promouvoir la croissance et le développement économiques en veillant tout particulièrement à réduire les inégalités entre nous et au sein de nos nations, et à accroître notre capacité d’atteindre des buts communs et d’exercer une gestion plus efficace et plus responsable de nos ressources naturelles et planétaires. Surtout, nous nous sommes efforcés de répondre, individuellement et collectivement, aux aspirations de nos peuples à vivre dans la paix et à jouir pleinement d’une vie riche et diverse, toujours plus stable et plus sûre».

Et il est ajouté: «Nous saluons la CNUCED en tant qu’organisme du système des Nations Unies spécialement chargé d’assurer le traitement intégré du commerce et du développement et des questions associées dans les domaines du financement, de la technologie, de l’investissement et du développement durable».


Pour plus d'informations, veuillez contacter:
Unité de Communication et d'information de la CNUCED
à Doha, T: +974 7795 3748/7792/8023
T: +41 79 502 43 11
E: unctadpress@unctad.org
Web: www.unctad.org/press
 
ou à Genève, T: +41 22 917 5828
T: +41 79 502 43 11
E: unctadpress@unctad.org
Web: www.unctad.org/press


Loading..

Please wait....

Charlie Hebdo