unctad.org | L’OMC, LA CNUCED ET LE CCI LANCENT UN FONDS D’AFFECTATION SPÉCIALE POUR L’ASSISTANCE TECHNIQUE DANS LE SECTEUR DU COMMERCE DES PAYS AFRICAINS
COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Pour l'utilisation des médias d'information - Ce n'est pas un document officiel
L’OMC, LA CNUCED ET LE CCI LANCENT UN FONDS D’AFFECTATION SPÉCIALE POUR L’ASSISTANCE TECHNIQUE DANS LE SECTEUR DU COMMERCE DES PAYS AFRICAINS
(Publié conjointement par la CNUCED et l’OMC)

TAD/INF/PR/9808
26 February 1998

L’Organisation mondiale du commerce (OMC), la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED) et le Centre du commerce international (CCI) vont lancer, dimanche 1er mars, un Fonds d’affectation spéciale commun afin de soutenir la mise en oeuvre d’un Programme intégré d’assistance technique dans un certain nombre de pays les moins avancés (PMA) et d’autres pays africains.

Le Programme intégré a pour but d’aider les pays africains à participer plus efficacement au système commercial multilatéral et à améliorer la compétitivité de leurs exportations. Il traduit le ferme engagement des trois organisations de coordonner leurs efforts et leurs ressources en faveur du développement du commerce africain. Les pays donateurs ont considéré qu’un Fonds commun d’affection spéciale serait un mode de coopération efficace, en termes de ressources, entre les organisations internationales, les gouvernements donateurs et les pays partenaires bénéficiaires; ils en ont par conséquent fortement soutenu l’établissement. C’est la première fois qu’un mécanisme de ce type est instauré par les trois organisations multilatérales basées à Genève qui travaillent dans la sphère économique.

Le Fonds d’affectation spéciale commun devrait se monter à environ US$ 10 millions afin de couvrir les besoins des sept pays partenaires d’Afrique sub-saharienne. Il sera constitué de deux guichets. Le Guichet I sera réservé aux contributions n’ayant pas été affectées à un projet déterminé et qui seront utilisées pour financer des missions d’évaluation des besoins en assistance technique et de formulation de projets de développement nationaux, ainsi que des missions de conseil et des activités communes à l’ensemble des pays participant au Programme, et ce, afin de compléter les financements accordés sur le Guichet II. Le Guichet II sera réservé aux contributions destinées à des projets spécifiques. Le Fonds, géré par le CCI, sera conduit par un Groupe d’orientation constitué des pays donateurs, des pays bénéficiaires et des secrétariats du CCI, de l’OMC et de la CNUCED.

À l’heure actuelle, les pays suivants ont indiqué leur intention de contribuer à ce Fonds : Allemagne, Danemark, Finlande, France, Japon, Norvège, Pays-Bas, Royaume-Uni, Suède, et Suisse.

Dans un premier temps, le Programme intégré a été centré sur huit pays africains dont quatre sont des PMA : Bénin, Burkina Faso, Ouganda et la République-Unie de Tanzanie. Les autres pays concernés sont : la Côte d’Ivoire, le Ghana, le Kenya et la Tunisie. Ce Programme, qui fait suite à la visite en Afrique, en janvier 1996, du Directeur général de l’OMC, M. Renato Ruggiero, et du Directeur exécutif du CCI, M. Denis Bélisle, a été annoncé par les trois organisations à l’occasion de la CNUCED IX, qui s’est tenue à Midrand (Afrique du Sud) en mai 1996.

Pour les PMA africains concernés, le Fonds d’affectation spéciale commun devrait contribuer à la mise en oeuvre des résultats de la Réunion de haut niveau sur les mesures intégrées en faveur du commerce des PMA qui s’est tenue en octobre dernier sous l’égide de l’OMC avec la participation active de la CNUCED, du CCI, du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international (FMI). Lors de cette réunion, le débat a porté sur la question de savoir comment faciliter l’intégration des PMA dans l’économie mondiale, et comment améliorer et renforcer des actions coordonnées des organisations travaillant dans la coopération technique dans le domaine du commerce.

Les PMA, dont la plupart se trouvent en Afrique, cherchent de l’assistance technique en matière de développement du commerce et de promotion des exportations afin de développer un cadre réglementaire conforme au système commercial multilatéral et d’améliorer leurs capacités d’exportation afin de tirer parti de ce système.

Les activités suivantes relèvent du Programme intégré en faveur de l’Afrique : le renforcement des capacités nationales afin de tenir compte des implications commerciales des accords de l’OMC, un forum électronique global de discussion, et l’établissement d’un réseau global qui permette aux réseaux nationaux d’experts sur le commerce de partager leurs expériences. Des études vont êtres menées dans le cadre du Programme intégré, afin de déterminer l’impact des accords de l’OMC sur les économies nationales et le commerce extérieur de chacun des pays couverts.

Le Programme intégré aide aussi les pays africains à adapter leur législation nationale aux règles de l’OMC et à formuler des stratégies qui leur permettront de tirer profit des nouvelles conditions d’accès aux marchés et de mieux utiliser les dispositions spéciales et différenciées en faveur des pays en développement et des PMA. Il permet enfin aux pays bénéficiaires d’établir des systèmes d’information, de formuler des stratégies de développement de l’activité économique et d’adapter des instruments de performance pour le développement de leur commerce extérieur.




Pour plus de renseignements, s´adresser à :
À la CNUCED:
Directeur adjoint et Coordinateur pour le développement durable, John Cuddy,
Division du commerce international des biens et des services, et des produits de base, CNUCED
T: +41 22 907 5747
F: +41 22 917 0044
E: john.cuddy@unctad.org
ou
Chargée de presse, Muriel Scibilia
Service de presse de la CNUCED
T: +41 22 907 5725/5828
F: +41 22 907 0043
E: press@unctad.org.

À l’OMC :
Division de l’information et des relations avec les médias
T: +41 22 739 5019
F: +41 22 739 5458
E: enquiries@wto.org.

Au CCI :
Directeur, Martin V. Dagata
Division des services d’appui au commerce
T: +41 22 730 0299
F: +41 22 733 4439
ou
Coordinateur technique en chef, Abdelkrim Ben Fadhl
pour le CCI du Programme intégré
T: +41 22 730 0359
F: +41 22 730 0570
E: benfadhl@intracen.org.



Loading..

Attendre, s'il vous plaît ....