unctad.org | LA CNUCED PLACE L´AFRIQUE AU PREMIER PLAN
COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Pour l'utilisation des médias d'information - Ce n'est pas un document officiel
LA CNUCED PLACE L´AFRIQUE AU PREMIER PLAN

TAD/INF/PR/9607
15 March 1996

Saluant l´Initiative spéciale sur l´Afrique lancée aujourd´hui par le système des Nations Unies, le Secrétaire général de la CNUCED, Rubens Ricupero, a souligné qu´elle témoigne du fait que la communauté internationale reconnaît la nécessité urgente de replacer le développement de l´Afrique au centre de l´ordre du jour mondial.

Trente-trois des 48 pays les plus pauvres - les pays les moins avancés (PMA) - se situent en Afrique; en tant que tels, ils bénéficient d´une attention particulière de la part de la CNUCED. Le revenu par habitant des PMA africains est d´un peu moins de 300 dollars par an. D´après l´édition 1996 du Rapport sur les pays les moins avancés, qui paraîtra très prochainement, après plusieurs années de déclin économique, les PMA africains ont enregistré une croissance modeste à partir de 1994. En 1995, le taux de croissance a été de 2,2% du fait des réformes économiques et d´une augmentation des prix des produits de base.

Au-delà des activités menées par la CNUCED en faveur des PMA, le Secrétaire général a précisé que la contribution de l´organisation à l´Initiative sur l´Afrique sera centrée sur les produits de base, la dette, le commerce et l´investissement, la technologie et le développement de l´entreprise.

Plus de 75% de la main d´oeuvre africaine travaille dans le secteur des produits de base. Les exportations stagnent et la valeur réelle des exportations a chuté de moitié. Outre la diversification verticale et horizontale, la CNUCED s´efforce de promouvoir une coopération entre producteurs et consommateurs, et l´utilisation d´instruments basés sur le marché, tels que les opérations de couverture pour des produits de base spécifiques, afin de stabiliser les prix.

Etant donné que l´Afrique représente à peine 2% du commerce mondial, les chefs exécutifs de la CNUCED et de l´Organisation mondiale du commerce (OMC) sont convenus d´élaborer un plan d´action visant à accroître la production africaine destinée à l´exportation et à améliorer la diversification des exportations et des marchés. Tandis que dans d´autres régions en développement, un meilleur accès au marché reste l´un des principaux instruments de stimulation de la croissance économique, en Afrique, le premier défi c´est de diversifier la production de produits de base et d´instaurer des capacités d´offre à plus haute valeur ajoutée. Si les capacités d´offre ne sont pas renforcées, l´Afrique court le risque d´être encore plus marginalisée, car du fait de la mondialisation et de la libéralisation, il faut être plus compétitifs.

L´Afrique attire moins de 2% de l´investissement étranger direct. Une étude récente de la CNUCED a montré que les investissements sont plus rentables en Afrique que dans d´autres régions du monde. Le secrétariat de la CNUCED va lancer un projet pilote afin de préparer des études de cas en matière d´investissement pour cinq pays africains.

En dépit des efforts déployés pour alléger la dette africaine, l´encours de cette dette se montait à 313 milliards de dollars en 1994, ce qui équivaut à 234% du revenu des exportations et à 83% du PIB. La CNUCED apporte un soutien, sur le fond, aux pays endettés dans le contexte des négociations du Club de Paris. Elle a instauré le Programme SYGADE (Système de gestion et d´analyse de la dette), dans 9 pays africains. Elle apportera son expérience en la matière lors des séminaires organisés par le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et la Banque africaine de développement à l´intention des décideurs sur les stratégies de gestion de la dette.

Par l´intermédiaire de son Programme sur l´efficacité commerciale, la CNUCED aide les pays africains à améliorer leur infrastructure administrative et technologique pour développer le commerce. Au titre des activités sur le développement de l´entreprise, la neuvième session de la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED IX), qui se tiendra à Midrand, Afrique du sud, du 27 avril au 11 mai, mettra l´accent sur les possibilités de faire des affaires en Afrique. Un manifestation importante "Africa Connect" sera organisée parallèlement à la Conférence. Elle rassemblera des chefs d´entreprises africains, des représentants de sociétés transnationales, de Chambres de commerce et de l´industrie africaines, d´agences de promotion de l´investissement et de gouvernements. Objectif : identifier les opportunités de commerce et d´investissement en Afrique.

M. Ricupero interviendra le 21 mars, dans le cadre du Conseil du commerce et du développement de la CNUCED, sur la contribution de la CNUCED à l´Initiative sur l´Afrique. La session en cours du Conseil est consacrée à la préparation de la CNUCED IX.




Pour plus de renseignements, veuillez contacter :
Muriel Scibilia, Attachée de presse
T: +41 22 907 5725
F: +41 22 907 0043
E: muriel.scibilia@unctad.org.



Loading..

Attendre, s'il vous plaît ....