unctad.org | EXPANSION DU TRAFIC MARITIME MONDIAL EN 2005 − LA CROISSANCE SE POURSUIT EN 2006
COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Pour l'utilisation des médias d'information - Ce n'est pas un document officiel
EXPANSION DU TRAFIC MARITIME MONDIAL EN 2005 − LA CROISSANCE SE POURSUIT EN 2006

UNCTAD/PRESS/PR/2006/043
10 November 2006

Selon l´Étude sur les transports maritimes 2006, le trafic maritime a fait un bond de 6,2 % dans les pays en développement

Le volume des marchandises transportées par mer a augmenté en 2005. D´après l´Étude sur les transports maritimes 2006, le trafic maritime (mesuré en tonnes de marchandises chargées) a progressé pour la deuxième année consécutive. Le total mondial s´est élevé à 7,11 milliards de tonnes, soit une hausse de 3,8 %. Le trafic maritime devrait croître grosso modo au même rythme en 2006.

La croissance de la production mondiale en 2005 a été inférieure d´un cinquième environ à celle de 2004 (4,1 %), mais les pays en développement ont enregistré une hausse substantielle (6,2 %). Dans les pays développés, la production a augmenté de 2,7 %.

L´activité maritime, mesurée en tonnes-milles, est passée de 27 635 milliards de tonnes-milles en 2004 à 29 045 en 2005.

La flotte marchande mondiale s´est sensiblement développée pour atteindre 960 millions de tonnes de port en lourd (tpl) au début de 2006, soit une hausse de 7,2 %. Il s´agit de la plus forte augmentation de la capacité depuis 1989, date à laquelle la flotte a commencé à se remettre de la crise des transports maritimes des années 80. Cela étant, les principaux indicateurs de la productivité opérationnelle de la flotte mondiale en 2005 (tonnes transportées par tpl et milliers de tonnes-milles par tpl) se sont établis à 7,4 et 30,3 respectivement, en légère baisse par rapport à 2004.

Pour 2005, les indices annuels moyens des taux d´affrètement pour quatre types de navires-citernes sur cinq ont été inférieurs à ceux de 2004. Cependant, la valeur de ces indices pour les superpétroliers/hyperpétroliers, les Suezmax et les Aframax a augmenté de 86,2 %, 40,6 % et 27,6 % respectivement entre janvier et décembre 2005.

D´après l´Étude, la situation de l´offre de transport des principaux vracs par voie maritime, notamment le minerai de fer et le charbon, par rapport à la demande a entraîné une baisse des indices de taux d´affrètement à temps et au voyage. On a enregistré une baisse de 20 % pour l´indice annuel moyen du taux d´affrètement à temps et de 12,2 % pour celui du taux d´affrètement au voyage. L´évolution des taux d´affrètement sur les principales liaisons conteneurisées (transpacifique, transatlantique et Asie-Europe) a été contrastée par rapport aux niveaux enregistrés fin 2004. Pour les liaisons transpacifiques et les liaisons Asie-Europe, les taux d´affrètement dans les directions les plus empruntées (à savoir de l´Asie vers l´Amérique du Nord et de l´Asie vers l´Europe) ont chuté de 2,3 % et de 7,0 % respectivement. Dans l´autre sens, ils ont augmenté de 10,1 % et 7,3 % sur ces itinéraires. Pour la liaison transatlantique, les taux ont crû de 20,2 % dans le sens est-ouest et de 18,6 % dans le sens ouest-est.

Au niveau mondial, le coût total du fret en proportion de la valeur totale des importations a représenté 3,6 % en 2004. Pour les pays développés à économie de marché, le coefficient de fret a été de 3,1 %, contre 2,9 % en 2003, tandis que, dans les pays en développement, il s´établissait à 5,9 % (contre 6,1 % en 2003).

Le volume total du trafic portuaire conteneurisé a continué de croître au rythme de 12,6 % en 2004, pour atteindre 336,9 millions d´équivalents vingt pieds (ou EVP, unité fondée sur la taille standard des conteneurs). Les ports des pays et territoires en développement ont traité 137 millions d´EVP, soit 40,7 % du total. En 2005, les 20 premiers ports à conteneurs du monde ont manutentionné 186,1 millions d´EVP. La flotte mondiale de porte-conteneurs s´est accrue de 9 % en 2005, pour atteindre 21,6 millions d´EVP.

Évolution observée en Afrique

Au cours de la période 2003-2005, les résultats économiques des pays d´Afrique subsaharienne sont restés inférieurs à ceux de l´ensemble des pays en développement.

En 2005, le tonnage total de la flotte marchande des pays africains, y compris sous pavillon de libre immatriculation libérien, a atteint 98,5 millions de tpl, soit 10,3 % du total mondial. La part des pays d´Afrique subsaharienne dans la flotte marchande africaine, non compris les principaux pavillons de libre immatriculation, a augmenté de 41,7 %. L´âge moyen de la flotte marchande des pays en développement d´Afrique (à l´exclusion des principaux pavillons de libre immatriculation) est de 20,5 ans, ce qui est largement supérieur à la moyenne mondiale.

Des partenariats public-privé ont été mis en place dans plusieurs pays afin de moderniser et de développer les infrastructures portuaires et ferroviaires existantes. En reliant les réseaux nationaux, la modernisation de l´infrastructure ferroviaire pourrait permettre aux pays sans littoral d´Afrique de l´Est et d´Afrique australe d´accéder plus facilement aux ports maritimes. Le trafic maritime international conteneurisé des pays d´Afrique subsaharienne est fortement déséquilibré en faveur des importations et concerne surtout l´Europe. Cependant, des faits nouveaux pourraient contribuer à accroître le trafic à destination de l´Amérique du Nord et de l´Extrême-Orient, notamment la Chine.

A télécharger [PDF] : | Étude sur les transports maritimes 2006 [PDF, 160 Pages, 2443Kb] (seulement en anglais) |




Pour de plus amples renseignements, veuillez contacter :
Le Service de presse de la CNUCED
T: +41 22 917 58 28
E: unctadpress@unctad.org
Web: www.unctad.org/press



Loading..

Attendre, s'il vous plaît ....