unctad.org | Message Web de fin d’année
Statement by Mr. Supachai Panitchpakdi, Secretary-General of UNCTAD
Message Web de fin d’année

19 déc. 2008

En cette période de réunions familiales, de convivialité, de réflexion et de résolutions, comment ne pas vouloir faire une pause et prendre un peu de recul par rapport aux événements tumultueux, dramatiques qui ont marqué cette mémorable année 2008.

C´est une année où nous avons vu que ce n´était qu´en agissant collectivement qu´il était possible de surmonter quelques unes des grandes crises que nous avons connues et d´y apporter une solution globale, une solution prenant en compte les besoins de tous.

En 2009, nous devrons aider les pays pauvres à faire face au mieux de leurs capacités à une crise financière qui s´est transformée en une crise économique mondiale, une crise qui ne se limite plus désormais au secteur financier et aux institutions financières.

Nous avons tiré des événements de 2008 plusieurs enseignements, qu´il nous faudra mettre à profit.

Premièrement, nous avons appris que des crises, petites ou grandes, pouvaient éclater n´importe quand et n´importe où. Nous devons donc être plus prudents, plus vigilants.

Deuxièmement, nous devons être attentifs au fonctionnement du mécanisme du marché. Les marchés ont par le passé créé de formidables richesses, mais ils ont aussi engendré instabilité et iniquité dans la répartition et la redistribution des revenus. Nous devons donc veiller à améliorer le fonctionnement du marché et à en renforcer le cadre opérationnel, de façon que le marché puisse tout à la fois être une source de richesses et assurer une répartition équitable et la stabilité.

Troisièmement, nous devons apprendre à vivre avec la spéculation du marché. La spéculation est nécessaire à l´équilibre du marché, mais elle doit rester modérée, avoir pour objectif d´aider les marchés à mieux fonctionner, et non pas de procurer des gains trop souvent mal acquis.

Un quatrième enseignement est que nous ne devons pas laisser toutes ces crises, qui mobiliseront tous nos efforts l´an prochain et peut être au delà, porter préjudice aux pays pauvres, en particulier aux pays les moins avancés et autres pays vulnérables. Ils en sont complètement innocents, ils sont étrangers à leurs causes, mais ils en subissent les effets et ont les plus grandes difficultés à s´en protéger.

Et cinquièmement, un nouvel esprit de détermination et de solidarité est nécessaire entre les nations, sachant que nous serons toujours plus interdépendants, en particulier en matière de politique économique. Ce n´est que lorsque les politiques économiques sont concertées et bien coordonnées que des solutions communes peuvent être trouvées. Le contraire reviendrait à laisser le champ libre à des politiques inacceptables d´égoïsme sacré.

Je saisis cette occasion pour vous dire que la CNUCED, moi même et l´ensemble du secrétariat, nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir en 2009 pour répondre aux besoins de tous nos partenaires et États membres, en particulier les plus vulnérables.

Je tiens aussi à remercier tous ceux qui se sont intéressés à nos travaux, qui suivent notre action et qui souhaitent y contribuer.

Je vous adresse à tous mes meilleurs vœux pour l´année 2009.



Loading..

Attendre, s'il vous plaît ....