unctad.org | Perspectives de l’économie palestinienne sous l’occupation et appel au renforcement de la coopération arabe
NOTES D'INFORMATION
Pour l'utilisation des médias d'information - Ce n'est pas un document officiel
Perspectives de l’économie palestinienne sous l’occupation et appel au renforcement de la coopération arabe
Pour les experts, l’occupation limite les perspectives et la croissance et les capacités productives palestiniennes dépendent de la marge d’action des pouvoirs publics

UNCTAD/PRESS/IN/Doha/2012/001
Doha, Qatar, (18 avril 2012)

Les participants à une table ronde ont préconisé le resserrement des liens économiques entre la Palestine et les pays arabes ainsi que l’adoption de mesures visant à réduire l’impact de l’occupation et de la dépendance forcée de l’économie palestinienne vis-à-vis de l’économie israélienne. Ils ont aussi souligné la nécessité pour le Gouvernement palestinien de disposer d’une plus large «marge d’action» de façon à pouvoir prendre les mesures propres à encourager une croissance créatrice d’emplois et à relever le niveau de vie dans le territoire palestinien occupé.

Le débat, organisé par le Groupe de l’assistance au peuple palestinien de la CNUCED sur le thème : «Soutenir l’économie palestinienne sous occupation: le rôle de la coopération arabe», a eu lieu le 21 avril, à la veille de l’ouverture de la treizième session de la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED XIII), organisée à Doha au Qatar jusqu’au 26 avril sur le thème de la mondialisation centrée sur le développement.

Les intervenants ont noté que la croissance économique dans le territoire occupé avait été entravée par la segmentation et la séparation forcée des différentes communautés palestiniennes. En conséquence, l’activité économique avait été bien inférieure à ce qu’elle aurait pu être, le déficit commercial avec Israël devenant chronique. Des préoccupations ont aussi été exprimées au sujet de la détérioration de «l’appareil de production», dont les intervenants ont dit qu’il était essentiel de le revitaliser et de le développer pour que le territoire puisse connaître une croissance économique solide et durable.

Taher Kannan, ancien Vice-Premier Ministre de la Jordanie, a parlé de l’intégration du territoire palestinien occupé dans l’économie mondiale et du rôle de la coopération arabo-palestinienne; «Une action concertée des pays arabes peut en effet contribuer à la survie de la Palestine. Il suffit de fixer les bonnes priorités nationales.», a-t-il dit.

Samia Al-Botmeh, de la Birzeit University (territoire palestinien occupé), a décrit l’érosion et la destruction des capacités productives de la Palestine et la dépendance accrue du territoire à l’égard des ressources extérieures pour sa croissance et son développement. Elle a plus particulièrement passé en revue les difficultés économiques rencontrées par la population palestinienne de la zone C, ainsi que les répercussions des colonies illégales de peuplement et de la violence des colons sur l’économie palestinienne. «Il est important de manifester son soutien et sa solidarité au peuple palestinien afin qu’il réalise ses droits économiques et politiques légitimes comme le prévoit le droit international.», a-t-elle noté.
La modératrice, Nada Al-Nashif, Directrice régionale du bureau régional de l’Organisation internationale du Travail pour les États arabes, a commenté les données concernant le niveau de vie ainsi que l’augmentation de la pauvreté et du chômage, en insistant sur les conséquences sur le développement humain de l’emploi - «pas seulement de la quantité d’emplois, mais aussi de leur qualité dans le contexte de l’occupation et de l’érosion de la dignité humaine».

En ce qui concerne l’économie de Jérusalem-Est, Randa Jamal, économiste à la CNUCED, s’est appuyée sur les constatations de la présentation PowerPoint, réalisée par Kamel Husseini, cofondateur et associé-gérant de la société Ellam Tam, pour retracer les faits qui ont conduit à couper de l’économie et de la population du territoire occupé palestinien la ville qu’avant les accords d’Oslo en 1993, celui-ci considérait comme son centre économique.

S’agissant du rôle de la société civile dans la région arabe et de son appui à l’économie palestinienne, Ziad Abdel-Samad, Directeur d’Arab NGO Network for Development, a parlé des soulèvements arabes et de l’action des campagnes de sensibilisation et de mobilisation pour mettre fin à l’occupation, de l’appui à l’instauration d’un État palestinien indépendant et des changements politiques que les gouvernements devaient réaliser pour intégrer l’économie palestinienne dans l’économie de la région. Il a aussi cité des cas où la société civile de la région était parvenue à exercer une influence positive en faveur du peuple palestinien. Il a insisté sur le «rôle de la société civile dans la promotion de la campagne pour le boycottage, le désinvestissement et les sanctions en vue de mettre fin aux violations des droits de l’homme perpétrés contre le peuple palestinien».

Hazem Shunnar, le Sous-Ministre adjoint du Ministère de l’économie nationale de l’Autorité palestinienne, a dit ceci: «L’Autorité nationale palestinienne doit faire tout ce qui est en son pouvoir pour assurer la compétitivité et la productivité de l’économie nationale et augmenter la part de produits palestiniens sur les marchés locaux; elle devrait aussi chercher de nouveaux débouchés.», et d’ajouter: «une Palestine indépendante et souveraine est la seule manière de parvenir à un développement économique durable».

Pour conclure, Mahmoud Elkhafif, Coordonnateur du Groupe de l’assistance au peuple palestinien de la CNUCED, a insisté sur le fait que la CNUCED continuerait de réaliser des projets de renforcement des capacités et des projets de recherche, ainsi que de fournir des recommandations sur les orientations à prendre pour mettre en place une base économique solide capable d’étayer un État palestinien viable, comme le demandent les résolutions pertinentes des Nations Unies. «Pour avancer, il faudra réorienter le commerce en s’appuyant davantage sur la coopération arabe pour que le peuple palestinien puisse réaliser ses aspirations.», a-t-il indiqué.

Pour plus d'informations, veuillez contacter:

Unité de Communication et d'information de la CNUCED
à Doha, T: +974 7795 3748/7792/8023
T: +41 79 502 43 11
E: unctadpress@unctad.org
Web: www.unctad.org/press
 
ou à Genève, T: +41 22 917 5828
T: +41 79 502 43 11
E: unctadpress@unctad.org
Web: www.unctad.org/press



Loading..

Attendre, s'il vous plaît ....