unctad.org | Réunion d’experts pluriannuelle sur la coopération internationale: coopération Sud-Sud et intégration régionale (quatrième session)
Réunion d’experts pluriannuelle sur la coopération internationale: coopération Sud-Sud et intégration régionale (quatrième session)
24 - 25 octobre 2012
Palais des Nations
Geneva, Suisse

Aperçu

Financement du commerce et rôle des institutions financières régionales dans
la promotion du commerce et de l'investissement Sud-Sud

Ses principaux objectifs sont les suivants:

  • Examiner si, et dans quelle mesure, les accords régionaux peuvent promouvoir des liens stables entre le commerce, le financement et un développement équitable.

  • Débattre des moyens d'améliorer l'offre de crédit commercial dans le contexte actuel d'aversion pour le risque au niveau mondial et de resserrement des marchés financiers, en mettant l'accent, en particulier, sur la contribution potentielle des banques régionales.

  • Mettre en lumière les problèmes spécifiques de financement du commerce dans le contexte de chaînes de valeur internationales (et, en particulier, régionales).

  • Échanger des informations sur l'expérience des banques de développement du Sud, existantes et nouvelles.

La réunion se divisera en quatre séances: 

Première séance. Arrangements régionaux pour la promotion du commerce et du développement

La crise financière mondiale, qui a débuté aux États-Unis en 2007, s’est rapidement propagée dans le monde entier et continue de freiner les perspectives de croissance de nombreux pays. La sévérité de la crise a suscité de graves préoccupations quant à l’efficacité du système financier international, y compris sa capacité de promouvoir un environnement stable pour le commerce international. Les courants commerciaux ont été particulièrement instables ces dernières années et il est à craindre que les stratégies de croissance tirée par les exportations axées sur les marchés finaux des pays avancés ne perdent de leur intérêt pour de nombreux pays en développement. Beaucoup se sont ainsi tournés vers des arrangements régionaux pour renforcer les liens entre le commerce, le financement et le développement. En partie en raison de ces nouveaux arrangements, d’intenses débats ont eu lieu sur la meilleure manière de combiner les structures multilatérales et régionales à l’appui de modes de développement durables et équitables. La première séance de la Réunion d’experts sera consacrée à quelques-unes des questions les plus pertinentes à cet égard, notamment:

• L’environnement régional est-il mieux adapté pour créer des liens durables entre le  commerce, le  financement et le développement?
• Quels sont les arrangements financiers nécessaires pour faire progresser l’intégration au  niveau régional?
• Quels enseignements ont été tirés de ces arrangements au regard de récentes expériences dans le Sud et  dans le Nord?

Deuxième séance. Financement du commerce

Les turbulences financières et la contraction des liquidités mondiales qui ont suivi la faillite de Lehman Brothers ont nui au financement du commerce des pays en développement. Bien que le financement du commerce se caractérise généralement par un risque de crédit faible et des garanties de crédit fortes, cela ne l’a pas protégé de la crise, en particulier dans le cas des pays en développement et des pays à faible revenu. À la deuxième séance de la Réunion, les experts examineront les moyens de faciliter l’offre de crédit commercial dans un contexte mondial d’aversion pour le risque et de resserrement des marchés financiers. Les communications seront en particulier axées sur:

• La contribution au commerce des banques financières régionales, s’agissant notamment  des prêts anticycliques;
• Les moyens d’encourager la mise en commun de ressources et le cofinancement entre  les divers  fournisseurs de crédits commerciaux;
• Le rôle des banques centrales en tant que fournisseurs de devises.

Troisième séance. Financement des chaînes de valeur internationales

Ces deux dernières décennies, les progrès des technologies de l’information et de la communication, combinés à une réduction progressive négociée des obstacles au commerce, ont permis de morceler le processus de production aussi bien économiquement que  géographiquement. Cela a ouvert aux pays en développement de nouveaux débouchés commerciaux, notamment en ce qui concerne des produits plus dynamiques. Toutefois, les chaînes de valeur n’éliminent pas les problèmes de financement du développement, les petites et moyennes entreprises restent confrontées à une série de difficultés concernant leur participation à
ces chaînes, et la pénurie de crédits commerciaux pourrait perturber de nombreuses opérations au sein des chaînes d’approvisionnement, voire ralentir le commerce international et la croissance de la production au niveau mondial. La troisième séance de la Réunion d’experts sera consacrée à la question du financement du commerce dans le contexte des chaînes de valeur internationales. Les questions examinées seront les suivantes:

• Accès au financement dans le contexte des chaînes de valeur: succès régionaux;
• Rôle des banques régionales de développement dans la promotion des chaînes de valeur  internationales;
• Renforcement des chaînes de valeur grâce à l’intégration et à la coopération Sud Sud.

Quatrième séance. Banques de développement du Sud

Les banques régionales de développement ont la capacité intrinsèque d’assumer les incertitudes liées à de grands projets stratégiques à long terme et d’aider les pays en développement à surmonter les limites critiques de l’offre de crédit, y compris de crédit commercial. Toutefois, ces dernières années, et en partie en raison des faiblesses ressenties comme telles des arrangements existants, de nouveaux mécanismes de financement Sud-Sud ont commencé à voir le jour. Créée en 2009 par l’Argentine, l’État plurinational de Bolivie, le Brésil, l’Équateur, le Paraguay, l’Uruguay et la République bolivarienne du Venezuela, la Banque du Sud constitue un exemple éloquent de cette stratégie, puisqu’elle vise à financer des projets d’infrastructure et à soutenir l’intégration régionale. Dans la même ligne, mais sans limites d’ordre régional, les «BRICS» (Brésil, Fédération de Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud) ont récemment envisagé la création d’une banque pour mobiliser des ressources destinées à financer des projets d’infrastructure et de développement durable chez eux et dans d’autres pays émergents et pays en développement. La dernière séance de la Réunion d’experts sera axée sur les thèmes suivants:

• Les banques de développement du Sud: enseignements tirés d’expériences régionales;
• La Banque du Sud: historique, projet et enjeux;
• La Banque de développement des BRICS: perspectives d’avenir.
 _____________________________________________________________________

Communications des experts

Les experts sont invités à rédiger et à présenter à l'avance des communications succinctes sur leurs travaux, leurs résultats ou l'expérience de leur pays, qui seront distribuées aux autres participants sous la forme et dans la langue dans lesquelles elles auront été reçues.

Ordre du jour

Programme

Présentations

1-10 de 10
Langue(s):; English; Spanish; Chinese; Russian; Arabic;

Loading..

Attendre, s'il vous plaît ....