unctad.org | Réunion d’experts à session unique sur la contribution de l’investissement étranger direct au transfert et à la diffusion de la technologie et du savoir-faire pour un développement durable dans les pays en développement, en particulier les pays les moins
Réunion d’experts à session unique sur la contribution de l’investissement étranger direct au transfert et à la diffusion de la technologie et du savoir-faire pour un développement durable dans les pays en développement, en particulier les pays les moins
15 - 18 février 2011

Aperçu

Le progrès technologique est essentiel au développement économique et les STN jouent un rôle majeur dans la création et la diffusion de nouvelles technologies. En ce qui concerne la création de technologies, les STN représentent environ la moitié des dépenses mondiales de recherche-développement (R-D) et plus des deux tiers de la R-D commerciale mondiale. Elles participent au transfert de technologie sous de nombreuses formes, par des canaux aussi bien internes qu´externes, et l´essentiel de la diffusion de la technologie passe par leurs réseaux. Aujourd´hui, les STN sont devenues l´une des principales sources de nouvelles technologies transférées vers les pays en développement. Parallèlement, quelques-unes d´entre elles délocalisent certains volets de leurs activités de R-D dans des pays en développement.

L´objet de la réunion est de permettre à des experts, des décideurs publics et des représentants de STN, ainsi que de la société civile et des milieux universitaires, de débattre des liens entre l´IED et le transfert de technologie, et en particulier de leurs incidences sur le développement. Bien que le transfert et la diffusion de la technologie dans les pays en développement bénéficiaires influent de plusieurs manières sur les capacités productives, la productivité et la compétitivité internationale de ces pays, des aspects essentiels de ces liens concernent aussi la capacité d´absorption, le ciblage technologique (par les pays bénéficiaires; mesure dans laquelle la technologie reçue est adaptée au système d´innovation local ou national) et la protection des pays contre d´éventuels effets négatifs. Tout cela vaut encore plus pour les pays les moins avancés (PMA), et les participants s´intéresseront donc aux aspects pertinents à cet égard.

La réunion vise notamment à recenser et à étudier des expériences positives à différents niveaux ? entreprise, secteur de production (y compris des activités à faible intensité de carbone, par exemple) et pays. Elle étudiera la contribution des politiques gouvernementales aux niveaux national et international, notamment des politiques nationales en matière d´innovation, à la promotion des investissements intérieurs et étrangers pour le renforcement des capacités de production et d´adaptation.

À cet égard, elle devrait déboucher sur des options "pratiques" et des résultats "pragmatiques" (conformément au paragraphe 207 de l´Accord d´Accra), notamment des recommandations spécifiques et concrètes à l´intention des pays en développement, en particulier des PMA.

Contribution des experts

Les experts désignés par les États membres sont invités à soumettre de brèves communications (environ 5 pages) en tant que contribution aux travaux de la réunion.

Ces communications - qui porteront sur l’expérience du secteur public national et les partenariats public-privé - doivent être soumises au secrétariat de la CNUCED avant la réunion. Elles seront mises à la disposition des autres participants sous la forme et dans la langue dans lesquelles elles auront été reçues.

Les experts sont priés de soumettre leurs communications avant le 7 février 2011 à M. Masataka Fujita, Chef du Service des tendances et des questions concernant l’investissement, Division de l’investissement et des entreprises, CNUCED, Palais des Nations, CH-1211 Genève 10 (Suisse); télécopieur: +41 22 917 0122; courriel: masataka.fujita@unctad.org.

Notification

La Réunion d´experts à session unique sur la contribution de l´investissement étranger direct au transfert et à la diffusion de la technologie et du savoir-faire pour un développement durable dans les pays en développement, en particulier les pays les moins avancés, examinera la contribution de l´investissement étranger direct (IED) au transfert et à la diffusion de la technologie dans les pays en développement, et passera en revue les options et les meilleures pratiques pour accroître les contributions technologiques et innovantes des sociétés transnationales (STN).

La réunion se tiendra du 16 au 18 février 2011 dans la salle XXVI du Palais des Nations, à Genève. Elle sera ouverte par le Secrétaire général de la CNUCED le mercredi 16 février 2011 à 10 heures.

Participation

Les États membres de la CNUCED sont priés de désigner des experts avant le 2 février 2011.

Ces experts, qui participeront à la réunion à titre personnel, doivent posséder une compétence avérée dans le domaine considéré et peuvent venir d´organisations gouvernementales ou non gouvernementales, du secteur privé ou du monde universitaire.

La réunion pourrait particulièrement intéresser des responsables gouvernementaux s´occupant de questions en rapport avec l´investissement, l´investissement étranger et les politiques en matière de technologie et d´innovation. En outre, des experts d´organisations régionales ou internationales seront invités en tant que spécialistes.

Les institutions spécialisées et les organismes intergouvernementaux désireux de participer à la réunion, ainsi que les organisations non gouvernementales de la catégorie générale et celles de la catégorie spéciale qui souhaitent y envoyer des observateurs, sont priés de communiquer au secrétariat de la CNUCED le nom de leurs représentants avant le 2 février 2011.

Assistance financière

En fonction des ressources dont disposera le Fonds d´affectation spéciale pour le financement de la participation d´experts au moment voulu, il pourrait être possible de financer la participation d´un nombre limité d´experts de pays en développement et de pays en transition officiellement désignés. Les gouvernements ayant besoin d´une aide financière sont donc invités à demander expressément une prise en charge dans leur lettre indiquant les experts désignés. La décision d´accorder ou non un soutien financier sera fondée sur le principe d´une représentation géographique équitable, les besoins des bénéficiaires, en particulier les pays les moins avancés, et les compétences des experts considérés. Tout changement apporté à une désignation sera considéré comme une nouvelle désignation.

Les demandes de prise en charge devront être reçues avant le 23 décembre 2010 et être accompagnées des renseignements suivants concernant l´expert désigné:

  • Curriculum vitae
  • Adresse postale
  • Numéro de téléphone et de télécopieur
  • Adresse électronique
  • Nom de la personne à contacter à la Mission permanente à Genève

Une fois la liste de ces experts définitivement établie, toutes les dispositions voulues concernant le financement de leurs frais de voyage seront prises conformément au règlement financier et aux règles de gestion financière de l´ONU; les tarifs les moins coûteux seront retenus.

Documents de référence et communications des experts

L´ordre du jour provisoire de la réunion, annoté par le secrétariat, sera distribué sous la cote TD/B/C.II/EM.2/1. Afin de faciliter les débats, le secrétariat a établi une note thématique qui sera distribuée sous la cote TD/B/C.II/EM.2/2.

Les experts sont invités à présenter des communications succinctes sur une ou plusieurs des questions inscrites à l´ordre du jour provisoire de la réunion, ainsi que sur l´expérience de leur pays dans les nouveaux secteurs, ou en ce qui concerne les changements climatiques.

Ces documents seront distribués aux autres participants sous la forme et dans la langue dans lesquelles ils auront été reçus.

Questions pratiques

La réunion aura lieu au Palais des Nations, siège de l´Office des Nations Unies à Genève. L´interprétation simultanée sera assurée dans les six langues officielles de l´ONU.

À leur arrivée, avant d´entrer dans le Palais des Nations, les participants devront retirer une plaquette d´identité au Service de la sécurité de l´ONU, portail de Pregny, 14 avenue de la Paix. Le Service de la sécurité est ouvert de 8 heures à 17 heures. En raison des mesures de sécurité en vigueur, il est vivement conseillé aux participants de s´y rendre avant 9 heures afin d´accomplir les formalités et d´arriver à temps pour l´ouverture de la réunion, qui se tiendra dans le bâtiment E du Palais. Les participants sont priés de se munir de leur passeport ou de leur carte d´identité nationale. Les taxis n´étant pas autorisés à pénétrer dans l´enceinte du Palais des Nations, les visiteurs devront se faire déposer au portail de leur choix. Par ailleurs, aucun bagage n´est autorisé à l´intérieur des bâtiments sauf autorisation spéciale du Service de la sécurité.

Informations complémentaires et correspondance

Le nom des experts désignés et les communications concernant la représentation à la réunion doivent être envoyés au Service d´appui intergouvernemental, secrétariat de la CNUCED, Palais des Nations, CH-1211 Genève 10, télécopieur: +41 (0)22 917 0214; courriel: meetings@unctad.org.

Toutes les autres demandes doivent être adressées aux coordonnateurs de la réunion dans la division concernée: téléphone: +41 (0)22 917 1124 ou +41 (0)22 917 5756; télécopieur: +41 (0)22 917 0194; courriel: masataka.fujita@unctad.org.

(signé)

Supachai Panitchpakdi
Secrétaire général de la CNUCED
30 novembre 2010


Loading..

Attendre, s'il vous plaît ....