unctad.org | Diversifier l’économie et tirer parti de l’expansion du secteur minier : telles sont les mesures proposées suite a l’examen de la politique d’investissement de la Mongolie
COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Pour l'utilisation des médias d'information - Ce n'est pas un document officiel
Diversifier l’économie et tirer parti de l’expansion du secteur minier : telles sont les mesures proposées suite a l’examen de la politique d’investissement de la Mongolie
La CNUCED conseille d’adopter une nouvelle approche pour étendre les investissements à d’autres secteurs; le Premier Ministre mongol s’engage à effectuer des réformes

UNCTAD/PRESS/PR/2013/006
Oulan-Bator, Mongolie, (28 mars 2013)

Le rapport de l’examen de la politique d’investissement (EPI) de la Mongolie, dans lequel la CNUCED recommande aux autorités de prendre des mesures pour tirer parti des possibilités importantes de développement offertes ces dernières années par les investissements étrangers réalisés dans l’extraction minière, a fait l’objet d’un examen conjoint avec le Premier Ministre mongol et des responsables de haut niveau.

«Le rapport de l’examen de la politique d’investissement livre des enseignements très précieux et contribuera à améliorer les conditions d’investissement» a déclaré M. Norovyn Altankhuyag, Premier Ministre de Mongolie, lors d’une entrevue avec le Secrétaire général de la CNUCED, M. Supachai Panitchpakdi. «Nous avons déjà adopté des mesures pour mettre en œuvre certaines des recommandations issues de l’EPI, notamment celles visant à lancer une marque pour les produits mongols et à revoir les politiques relatives à l’extraction minière et au tourisme, conformément au rapport de l’EPI. Le Premier Ministre a également souligné que la Mongolie était en train de réviser sa législation relative à l’investissement et a exprimé son intérêt pour l’assistance de la CNUCED.

Lors de sa visite en Mongolie, M. Supachai a également participé à un forum rassemblant plus de 100 représentants des pouvoirs publics, d’entreprises locales et étrangères, de la société civile et des organismes de développement, auxquels ont été présentées les principales conclusions et recommandations issues de l’examen de la politique d’investissement.

«Les richesses géologiques de la Mongolie pourraient être un bienfait, mais aussi une malédiction» a déclaré M. Supachai. Il a également insisté sur le fait qu’une planification stratégique cohérente à long terme est requise pour faire face à une croissance économique aussi rapide que celle prévue en Mongolie.

Dans l’EPI, réalisé à la demande du Gouvernement, la Mongolie est également invitée à adopter une triple stratégie de diversification. Objectif : diriger les investissements vers de nouveaux secteurs et vers de nouvelles régions du pays et attirer des investisseurs non traditionnels. Cette stratégie aiderait la Mongolie à éviter le risque d’une «malédiction des ressources naturelles», ainsi qu’à avancer sur la voie d’une croissance plus équilibrée et plus équitable.

Lors du forum, les experts de la CNUCED ont souligné que la Mongolie avait fait de grands progrès dans l’instauration d’un climat favorable aux investissements. Celle-ci avait aussi adopté un ensemble moderne de lois et de règlements en matière économique.

Les experts de la CNUCED ont indiqué que le pays disposait d’un potentiel d’investissement dans les secteurs du tourisme, des services commerciaux et financiers ainsi que des produits agricoles et manufacturés de niche, mais que les besoins de ces secteurs devaient être satisfaits. Entre autres obstacles, ils ont cité la faiblesse des institutions et de la gouvernance, ainsi que l’incertitude entourant le cadre juridique de l’investissement dans des secteurs stratégiques. Des mesures doivent être prises pour éliminer ces obstacles au développement du secteur privé, à l’investissement et à la diversification économique.

Dans le rapport de l’EPI, il est conseillé à la Mongolie de s’attaquer énergiquement à ces questions, d’offrir de nouvelles perspectives aux investissements dans des secteurs autres que l’extraction minière et la construction et d’adopter des stratégies professionnelles de ciblage des investisseurs. La Mongolie devrait également utiliser les revenus tirés de l’extraction minière et de l’investissement étranger direct afin de remédier à d’autres obstacles importants en matière d’infrastructure et de compétences. Elle est aussi instamment invitée à adopter des mesures pour encourager l’investissement au moyen de partenariats public-privé et de dispositions visant à attirer les compétences.

La CNUCED a déjà procédé à plus de 35 EPI à la demande de gouvernements de pays en développement. L’EPI de la Mongolie constitue la première étape d’un programme d’assistance technique que la CNUCED élabore actuellement afin d’aider le pays à utiliser de manière plus efficace l’investissement étranger direct afin d’atteindre ses objectifs de développement. La CNUCED continuera d’apporter son appui aux efforts que la Mongolie déploie pour appliquer les recommandations issues de l’EPI.


Pour plus d'informations, veuillez contacter:
Unité de Communication et d'information de la CNUCED
T: +41 22 917 5828
T: +41 79 502 43 11
E: unctadpress@unctad.org
Web: unctad.org/press


Loading..

Attendre, s'il vous plaît ....