unctad.org | La Mongolie salue le rapport de la CNUCED lui recommandant de diversifier les flux d’investissement étranger pour promouvoir un développement durable
COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Pour l'utilisation des médias d'information - Ce n'est pas un document officiel
La Mongolie salue le rapport de la CNUCED lui recommandant de diversifier les flux d’investissement étranger pour promouvoir un développement durable
Présentation des recommandations issues de l’Examen de la politique d’investissement de la Mongolie à la Commission de l’investissement, des entreprises et du développement

UNCTAD/PRESS/PR/2014/010
Genève, Suisse, (29 avril 2014)

Le Vice-Ministre du développement économique de la Mongolie, M. Ochirbat Chuluunbat, a estimé que l’Examen de la politique d’investissement (EPI) de la Mongolie contribuerait à stimuler la croissance et aurait un impact considérable sur le développement durable dans son pays.

Selon ses propos, les recommandations issues de l’Examen de la politique d’investissement tombent à point nommé. La Mongolie prend actuellement des mesures pour optimiser les incidences sur le développement des investissements étrangers dans le secteur minier et mettre en place une stratégie de diversification des investissements étrangers directs (IED) dans le pays.

«Depuis 1991, année où nous avons amorcé la transformation de notre économie en économie de marché, nous avons mis en œuvre des réformes visant à accroître le niveau de vie en Mongolie. L’IED y a sensiblement contribué. La tâche n’a pas toujours été aisée, mais, grâce à l’appui de la CNUCED et aux consultations menées avec le secteur privé, nous avons pu engager des réformes permettant d’améliorer l’environnement juridique», a ajouté M. Chuluunbat.

Après la présentation de l’EPI, des investisseurs internationaux ont dialogué avec la délégation mongole sur les possibilités d’investissement en Mongolie. Divers représentants, experts du secteur privé et entrepreneurs ont félicité le Gouvernement mongole d’avoir adopté en 2013 une nouvelle loi sur l’investissement.

Le Secrétaire général de la CNUCED, M. Mukhisa Kituyi, a félicité les autorités mongoles pour les mesures prises récemment afin de restaurer la confiance des investisseurs, ce qui montre que les recommandations du rapport d’EPI ont déjà été mises en œuvre. Il a ajouté que gérer une croissance économique aussi rapide que celle qui était projetée tout en veillant à ce qu’elle soit équitable constituait, pour le pays, un vrai défi.

D’après M. Kituyi, «l’Examen de la politique d’investissement vise à aider le Gouvernement mongol à promouvoir la diversification des flux d’IED. Il montre qu’il est possible de diversifier l’investissement au-delà du seul secteur minier en développant d’autres secteurs comme le tourisme, les services financiers et les services aux entreprises, la production de produits de niche, l’élevage et les infrastructures».

Dans ce rapport, la Mongolie est invitée à adopter une triple stratégie de diversification visant à orienter les investissements vers de nouveaux secteurs et vers de nouvelles régions du pays, ainsi qu’à attirer des investisseurs non traditionnels.

La stratégie proposée repose fondamentalement sur une amélioration de la transparence, de la responsabilité, des procédures commerciales et des lois anticorruption. Il est en outre recommandé à la Mongolie d’utiliser les revenus tirés de l’exploitation minière et l’IED pour améliorer sensiblement ses infrastructures et le niveau de qualification de la main-d’œuvre. Le secteur minier pourrait devenir un «pôle de croissance» au service de la diversification économique, moyennant un renforcement du cadre réglementaire.

Les secteurs associés à l’économie traditionnelle et au modèle social du pays − écotourisme, élevage, production de cachemire − offrent un potentiel considérable. L’accroissement de l’IED dans ces secteurs devra s’appuyer sur une stratégie spécifique, un cadre institutionnel solide et une approche professionnelle permettant de cibler les investisseurs valorisant l’image du pays.

Les représentants de la communauté internationale participant au débat se sont déclarés optimistes quant au potentiel attractif de la Mongolie, tout en soulignant la nécessité d’améliorer la réglementation de l’investissement et les infrastructures nationales et d’intensifier les efforts de diversification.

Le Premier Ministre mongol, M. Norovyn Altankhuyag, avait présenté en mars 2013 une version finale de l’EPI, examinée lors d’un atelier tenu à Oulan-Bator auquel avec la participation de responsables gouvernementaux et de représentants du secteur privé.

LA CNUCED conduit des EPI à la demande des pays en développement; à ce jour, près de 40 examens ont été réalisés.


Pour plus d'informations, veuillez contacter:
Unité de Communication et d'information de la CNUCED
T: +41 22 917 5828
T: +41 79 502 43 11
E: unctadpress@unctad.org
Web: unctad.org/press


Loading..

Attendre, s'il vous plaît ....