unctad.org | Commerce maritime international freine par la crise mondiale les taux de fret restent atones
COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Pour l'utilisation des médias d'information - Ce n'est pas un document officiel
Commerce maritime international freine par la crise mondiale les taux de fret restent atones

UNCTAD/PRESS/PR/2009/060
08 December 2009

L´Étude sur les transports maritimes 2009 annonce des temps difficiles pour le secteur des transports maritimes

Genève, 8 décembre 2009 - Le commerce maritime international a progressé de 3,6 % en 2008, atteignant un nouveau sommet; cette progression est toutefois en recul par rapport à l´année précédente, indique l´Étude sur les transports maritimes 2009 de la CNUCED. Selon cette étude, qui paraît chaque année, le secteur des transports maritimes doit s´attendre à traverser une période difficile à mesure que la crise économique et financière mondiale déploie ses effets.

Étude sur les transports maritimes 2009 est parue aujourd´hui. Elle estime à 8 milliards 170 millions de tonnes le volume du commerce maritime en 2008.

Toujours selon les estimations, les échanges de vracs secs - tels que minerai de fer, céréales, charbon, bauxite/alumine et phosphate -, qui représentent un quart environ du commerce maritime, a augmenté de 4,7 %, contre 5,7 % en 2007.

Le Baltic Dry Index (BDI), indice composite des prix du transport maritime de divers vracs secs, a atteint en mai 2008 un niveau sans précédent pour chuter aussitôt de plus de 90 % jusqu´à la fin de l´année sous l´effet de la crise. Mi 2009, une légère reprise a été observée, avec des taux de fret à 40 % environ de leur record de 2008. Néanmoins, l´instabilité persiste, laissant augurer une période d´incertitude pour les pays en développement tributaires du commerce des produits de base. L´importance des stocks dans les chaînes d´approvisionnement a retardé l´effondrement du commerce conteneurisé qui est intervenu à la fin de 2008.

La baisse récente des échanges coïncide avec l´accroissement de la flotte marchande mondiale, aggravant la situation du secteur des transports maritimes, note l´Étude. Au début de 2009, la capacité de port en lourd atteignait 1 milliard 190 millions de tonnes, soit 6,7 % de plus qu´en janvier 2008. Cette progression résulte des commandes de navires faites avant la crise financière, lorsque le secteur des transports maritimes tablait encore sur une forte augmentation de la demande.

Selon l´Étude, le débit des ports à conteneurs au niveau mondial aurait augmenté de 4 %, à 506 millions d´équivalents vingt pieds (EVP - mesure standard pour le transport en conteneurs), en 2008. Le débit des ports de la Chine continentale a représenté 22,6 % du débit total des ports à conteneur du monde. Toutefois, à la fin de 2008, le débit avait fortement chuté dans les ports chinois et dans de nombreux autres ports du monde.

Chaque année, l´Étude sur les transports maritimes examine l´évolution des transports dans une région du monde. En 2009, elle s´est intéressée à l´évolution de la situation en Afrique depuis 2006, date de son dernier bilan pour la région. Malgré la crise financière mondiale, la région a encore enregistré une forte croissance l´an dernier (5,1 %), indique le rapport, avec en tête les pays riches en ressources naturelles. La part de l´Afrique dans le commerce mondial reste stable, à 2,7 %.

Environ 80 % du commerce international passe par la voie maritime, et parfois beaucoup plus dans le cas des pays en développement. L´Étude sur les transports maritimes examine d´autres modes de transport et analyse les enjeux sur les dix-huit mois écoulés entre janvier 2008 et le milieu de 2009.

En 2009, une nouvelle convention intitulée Convention des Nations Unies sur le contrat de transport international de marchandises effectué entièrement ou partiellement par mer, et désignée sous le nom de "Règles de Rotterdam", a été ouverte à la signature. Pour entrer en vigueur, elle doit être ratifiée par 20 États.


A télécharger [PDF] : | Review of Maritime Transport 2009 (seulement en anglais) | [219 pages, 2.088 KB]



Pour de plus amples renseignements, veuillez contacter :
L´Unité de communication et d´information de la CNUCED
T: +41 22 917 58 28
E: unctadpress@unctad.org
Web: www.unctad.org/press



Loading..

Attendre, s'il vous plaît ....