unctad.org | Transports maritimes: une reprise encore freinée par une offre excédentaire de navires et des taux de fret déprimés
COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Pour l'utilisation des médias d'information - Ce n'est pas un document officiel
Transports maritimes: une reprise encore freinée par une offre excédentaire de navires et des taux de fret déprimés

UNCTAD/PRESS/PR/2010/051
20 December 2010

D´après l´Étude sur les transports maritimes, 2010, de nombreuses incertitudes et la fragilité de la situation économique mondiale risquent de peser encore sur une industrie des transports maritimes sous pression

Genève, 20 décembre 2010 - Le commerce maritime international s´est contracté de 4,5 % en 2009, d´après l´Étude sur les transports maritimes, 2010 de la CNUCED , ce qui l´a ramené à un niveau inférieur au niveau de 2007, alors qu´on avait enregistré un niveau record en 2008.

Dans l´Étude sur les transports maritimes 2010(1), le commerce maritime total en 2009 a été estimé à 7,84 milliards de tonnes. Le redressement économique actuellement en cours est inégal, plus lent que les redressements qui ont suivi de précédentes récessions, et il reste soumis à de nombreuses incertitudes et à la fragilité de la situation économique mondiale. Des signes montrent que l´industrie des transports maritimes et le commerce maritime reprennent, mais il faudra probablement attendre un certain temps pour retrouver les niveaux de 2009.

Le commerce maritime de vrac sec - minerai de fer, céréales, charbon, bauxite/alumine et phosphates, qui représentent un quart environ de ce commerce - a progressé de quelque 1,4 % en 2009. Ce chiffre occulte toutefois de vastes écarts. La bauxite et l´alumine, qui sont indispensables à la production d´aluminium et sont principalement utilisées dans les industries des transports et de la construction, ont accusé un recul de 23,2 %. Les roches phosphatées, utilisées pour la fabrication d´engrais dans l´agriculture, ont reculé de 38,7 %. Les expéditions de minerai de fer se sont établies à 907 millions de tonnes environ en 2009, soit une hausse de 7,8 % par rapport à l´année précédente. La Chine a représenté la plus grande partie de la hausse du commerce du minerai de fer, avec des importations progressant de 38,9 %, tandis que les importations japonaises diminuaient de 24,8 % et celles des pays d´Europe occidentale de 38,2 %.

L´offre de navires nouveaux n´a montré aucun signe de ralentissement. Début 2010, la flotte marchande mondiale s´établissait à 1 276 millions de tonnes de port en lourd (tpl) - soit une augmentation de 84 millions de tpl par rapport à 2009. Cette hausse a résulté d´un niveau record de livraisons de navires neufs de 117 millions de tpl, contre 33 millions de tpl environ correspondant à des démolitions et autres retraits du marché. Les nouvelles livraisons en 2009 affichaient une hausse de 42 % par rapport à 2008 du fait que les commandes avaient été passées avant le ralentissement de la demande mondiale. L´offre excédentaire de tonnage qui en a résulté a entraîné une hausse de plus de 300 % des démolitions de navires anciens. Toutefois, en dépit de cette hausse, l´effet combiné d´un ralentissement de la demande et d´une offre excédentaire de navires s´est traduit par un niveau déprimé des taux de fret pour de nombreuses catégories de navires.

Le trafic portuaire mondial de conteneurs a diminué d´environ 9,7 % pour s´établir à 465,7 millions d´équivalents vingt pieds (EVP) en 2009, selon le rapport de la CNUCED. D´après l´indice de connectivité des services de ligne de la CNUCED, le classement moyen des pays les moins avancés (PMA) en 2010 était de 111, contre 78 pour les autres pays en développement et 64 pour les pays développés. Cela montre que les PMA restent à l´écart des grands itinéraires de transport maritime. Entre 2004 et 2010, le classement des PMA ne s´est amélioré que d´un point.

L´Étude sur les transports maritimes, 2010 analyse également en détail l´évolution récente de la réglementation maritime, s´agissant notamment des mesures prises par l´Organisation maritime internationale concernant la portée et le contenu d´un régime international de contrôle des émissions de gaz à effet de serre provenant des transports maritimes internationaux. En avril 2010, un Protocole à la Convention internationale de 1996 sur la responsabilité et l´indemnisation pour les dommages liés au transport par mer de substances nocives et potentiellement dangereuses a été adopté en vue de promouvoir une plus large adoption de la Convention elle-même.

Chaque année, l´Étude sur les transports maritimes analyse l´évolution des transports dans une région particulière. La livraison de 2010 met l´accent sur l´évolution des transports en Asie depuis 2007, dernière année où la CNUCED avait analysé la situation dans cette région. La croissance du PIB dans la région Asie-Pacifique est tombée à 4 % en 2009, soit son plus bas niveau depuis huit ans. En même temps que la situation économique, la croissance du commerce international de marchandises dans la région s´est ralentie en 2008 et s´est contractée en 2009. En 2010, les indicateurs économiques indiquaient une reprise de la croissance économique et du commerce dans la région, certains pays affichant déjà des signes de retour à des niveaux de croissance et d´exportation d´avant la crise. La reprise reste toutefois fragile et incertaine.

Les transports maritimes sont le plus important mode de transport; ils assurent 80 % environ des mouvements internationaux de marchandises. Toutefois, dans certains pays en développement ce pourcentage est beaucoup plus élevé en raison de la lourdeur des procédures à la frontière et d´une infrastructure de transports terrestres sous-développée. L´Étude sur les transports maritimes, 2010 s´intéresse aussi à l´évolution de la situation entre janvier 2009 et l´été 2010 pour d´autres modes de transport tels que le transport routier, le transport ferroviaire et les transports par voies navigables intérieures.


A télécharger [PDF] : | Review of Maritime Transport 2010 | (disponible qu´en anglais pour le moment)



Annotations

1.Étude sur les transports maritimes, 2010 (numéro de vente: F.11.II.D.4) n´est disponible qu´en anglais pour le moment; elle peut être obtenue auprès des bureaux de vente de l´ONU aux adresses indiquées ci-après ou des revendeurs des publications des Nations Unies dans de nombreux pays. Le prix est de 95 dollars des États-Unis (remise de 50 % pour les résidents des pays en développement et de 75 % pour les résidents des pays les moins avancés). Pour toute commande ou demande de renseignements pour l´Europe, l´Afrique et l´Asie occidentale, s´adresser à la Section des ventes et des publications de l´ONU, Palais des Nations, CH ? 1211 Genève 10 (Suisse), télécopieur: +41 22 917 0027, courriel: unpubli@un.org; pour les Amériques et l´Asie de l´Est, s´adresser à Publications des Nations Unies, Two UN Plaza, DC2-853, New York, N.Y. 10017, États-Unis d´Amérique, téléphone: 1 212 963 8302 ou 1 800 253 9646, télécopieur: 1 212 963 3489, courriel: publications@un.org . Site Web: http://www.un.org/publications .






Pour de plus amples renseignements, veuillez contacter :
L´Unité de communication et d´information de la CNUCED
T: +41 22 917 58 28
T: +41 79 502 43 11
E: unctadpress@unctad.org
Web: www.unctad.org/press



Loading..

Attendre, s'il vous plaît ....