unctad.org | ESSOR CONTINU DE L`INVESTISSEMENT ETRANGER DIRECT EN 1996
COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Pour l'utilisation des médias d'information - Ce n'est pas un document officiel
ESSOR CONTINU DE L`INVESTISSEMENT ETRANGER DIRECT EN 1996
Participation croissante des pays en développement

TAD/INF/PR9711
10 July 1997

En 1996, les flux mondiaux d´investissment étranger direct (IED) ont augmenté pour la cinquième année consécutive, atteignant 350 milliards de dollars (325 milliards en 1995). L´encours global de l´IED est de 3200 milliards de dollars, soit le double du montant des trois dernières années. Les données de 1996 confirment deux grandes tendances: ce sont les fusions transfrontières et les acquisitions qui drainent l´IED; et les pays en développement jouent un rôle de plus en plus significatif dans les flux d´IED, comme pays d´accueil et comme investisseurs.

En 1996, les flux d´IED dans les pays développés ont augmenté de 10% (349 milliards de dollars) tandis que les les sorties d´IED ne gagnaient que 2% (347 milliards) (tableau 1 et graphique 1 en annexe). La croissance de l´IED, marquée par une augmentation ininterrompue depuis 1992, a été moins forte en 1996 que lors des pics de 1995, lorsque les entrées avaient augmenté de 33% et les sortie de 35%.

Les flux vers les pays en développement ont stagné : 208 milliards de dollars en 1996 contre 206 milliards en 1995 (graphique 2). Les flux en Europe de l´Est et en Europe Centrale ont quelque peu diminué, après avoir plus que doublé en 1995. En se montant à 12 milliards de dollars, ils ont toutefois le doublé par rapport à 1994.

Le plus grand changement vient des entrées de capitaux dans les pays en développement qui, l´an dernier, ont augmenté d´un tiers, atteignant ainsi un nouveau record avec 129 milliards de dollars. La part des pays en développement dans le total mondial est passée à 37% contre 30% en 1995.

Cependant, un nombre limité de pays en développement prend de l´importance en tant qu´investisseurs à l´étranger, portant la part du monde en développement dans les sorties d´IED à 51 milliards de dollars (15% du total mondial).

La valeur des fusions transfrontières et des acquisitions, y compris les participations minoritaires, classées sous la rubrique investissement de portefeuilles, a atteint un niveau record avec 275 milliards de dollars (79% du total des entrées d´IED). A elles seules, les participations majoritaires ont atteint plus de 163 milliards de dollars (47% du total des entrées d´IED). Les 45 fusions transfrontières et acquisitions enregistrées en 1996 ont brassé plus de 1 milliard de dollars, la plupart se sont produites dans le monde en développement. L´essor continu de l´IED reflète donc une nouvelle expansion des opérations transfrontières menées par les sociétés transnationales (STN) en réponse à la libéralisation et à la croissance dans une bonne partie du monde.

En 1996, la libéralisation a suscité plus de 114 changements dans les lois régissant l´IED de 65 pays, 98 d´entre eux vont dans le sens de la libéralisation (tableau 2). De 1991 à 1996, sur 599 changements, seuls 27 changements visent plus de contrôle. Plus de la moitié de ces derniers ont été adoptés l´an passé.

L´IED et le total des ventes et des avoirs de 280 000 filiales de quelque 44 000 STN actives dans le monde ont augmenté plus vite en 1996 que le PNB mondial et la valeur des exportations mondiales. S´inscrivant dans le droit fil de l´évolution de ces dernières années, cette performance montre que l´IED joue un rôle prédominant en accélérant l´intégration de l´économie mondiale et en transformant la structure des milieux d´affaires internationaux.

Le World Investment Report, 1997, que la CNUCED publiera en septembre, présente une analyse détaillée des flux d´IED par région et par pays. L´édition de cette année sera centrée sur les liens entre l´IED, la structure du marché et la concurrence, ainsi que sur leurs implications politiques.

Le World Investment Report, qui paraît depuis 1991, est un guide très complet et reconnu sur les tendances et l´évolution de l´IED.




Pour plus de renseignements, s´adresser à :
Chef, Karl P. Sauvant
Service de l´investissement international, des sociétés transnationales et de la technologie
Division de l´investissement, de la technologie et du développement des entreprises, CNUCED
T: +41 22 917 5707
F: +41 22 907 0194
E: karl.sauvant@unctad.org
ou
Chargée de presse, Muriel Scibilia
Service de presse de la CNUCED
T: +41 22 917 5725/5828
F: +41 22 907 0043
E: press@unctad.org.



Loading..

Attendre, s'il vous plaît ....