unctad.org | UN GROUPE DE TRAVAIL SPECIAL DEFINIT LES TRAVAUX QUE LA CNUCED DEVRA MENER DANS LE DOMAINE DU COMMERCE INTERNATIONAL
COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Pour l'utilisation des médias d'information - Ce n'est pas un document officiel
UN GROUPE DE TRAVAIL SPECIAL DEFINIT LES TRAVAUX QUE LA CNUCED DEVRA MENER DANS LE DOMAINE DU COMMERCE INTERNATIONAL

TAD/INF/PR/96_01
09 February 1996

Réunis dans le cadre du Groupe de travail spécial sur les débouchés commerciaux dans les nouveau contexte commercial (5-8 février), des représentants de gouvernements ont fait par de leur conception du rôle de la CNUCED quant aux implications générales de la globalisation pour le système commercial international, et du rôle spécifique que la CNUCED sera appelée à jouer dans les futures négociations de l´Organisation mondiale du commerce (OMC). Le Groupe de travail a adopté une série de recommandations (TD/B/WG.8/L.4) sur les mesures à prendre par les gouvernements à l´échelle internationale et nationale, et par la CNUCED.

Les implications de la globalisation pour le système commercial international seront examinées lors de la Neuvième session de la Conférence sur le commerce et le développement (CNUCED IX). En outre, l´Assemblée générale des Nations Unies a demandé à la CNUCED (Résolution 50/95 du 20 décembre 1995) de transmettre à la première conférence ministérielle de l´OMC, qui se tiendra à Singapour, son évaluation sous l´angle du développement des défis et des débouchés suscités par les accords du Cycle d´Uruguay. Les recommandations précisent qu´une analyse approfondie des implications de la globalisation et de la libéralisation devrait examiner dans quelle mesure les concepts qui gouvernent le commerce entre les nations sont encore valables pour traiter les réalités d´aujourd´hui.

Définissant ce que devront être les travaux futurs de la CNUCED, le Groupe de travail spécial a recommandé que la CNUCED poursuive son analyse de l´impact de la mise en oeuvre des accords du Cycle d´Uruguay et suive de près l´évolution du système commercial multilatéral afin de formuler des recommandations dans une perspective de développement. Ceci implique notamment d´identifier et d´évaluer les nouveaux débouchés commerciaux. Les analyses de la CNUCED sur les implications des nouvelles disciplines multilatérales devraient contribuer à identifier les mesures nationales et internationales efficaces, les mesures d´encouragement ainsi que les politiques susceptibles de stimuler une croissance tirée par l´exportation et un développement industriel qui soit en phase avec les nouvelles règles multilatérales.

Les recommandations soulignent que la CNUCED devrait centrer ses travaux sur les vrais défis auxquels sont confrontés les pays en développement en ce qui concerne les débouchés commerciaux. Premièrement, il faut poursuivre le travail d´identification des débouchés commerciaux crées par le Cycle d´Uruguay afin d´assurer qu´ils profitent au maximum aux pays en développement. Deuxièmement, il faut identifier quelles sont les mesures multilatérales à prendre afin d´améliorer ces débouchés, y compris dans le contexte de l´établissement d´un ordre du jour sur les accords commerciaux multilatéraux. Troisièmement, il faut prévoir les défis qui pourront se poser dans le domaine du commerce et du développement dans un monde en mutation rapide.

La CNUCED a aussi en rôle à jouer dans la promotion d´une pleine intégration des économies en transition et d´autres pays dans l´économie mondiale et de l´élimination des mesures discriminatoires prisent à leur encontre.

Le Groupe de travail spécial a salué l´accord récent entre le Directeur général de l´OMC, M. Renato Ruggiero, et le Secrétaire général de la CNUCED, M. Rubens Ricupero, visant à renforcer la coopération entre les deux institutions et prônant des initiatives analogues entre d´autres organisations internationales pertinentes.

Les recommandations plaident en faveur d´une mise en oeuvre rapide et complète des engagements du Cycle d´Uruguay, aux plans national et international, en particulier ceux intéressant les pays en développement et les économies en transition. Pour les pays désireux d´accéder à l´OMC, les dispositions législatives sur le commerce ne relevant pas de l´économie de marché devront être supprimées au fur et à mesure que ces pays s´intégreront à l´économie de marché.

Le Groupe de travail spécial a eu une discussion approfondie sur les implications des nouvelles mesures de protection des quotas. Il a reconnu qu´il fallait fournir une assistance aux pays en développement et aux économies en transition afin d´améliorer leur compréhension de la législation du pays importateur qui applique les accords sur les mesures de sauvegarde, anti-dumping, les subventions et les mesures compensateurs. En outre, il faudrait explorer les voies et moyens de réduire les coûts des procédures.

La délégation des Etats-Unis s´est dissociée des résultats du Groupe de travail spécial y compris les recommandations, estimant que l´ensemble était bien loin de la réalité.

Ces recommandations seront transmises au Conseil du commerce et du développement de la CNUCED qui se réunira en fin février. Elle seront examinées par le Comité plénier, établi pour préparer la CNUCED IX.




Pour plus de renseignements, veuillez contacter :
Murray Gibbs, Chef
Section des questions systémiques du commerce international, Division du commerce international
T: +41 22 907 5920
F: +41 22 907 0044
ou
Muriel Scibilia, Attachée de presse
T: +41 22 907 5725
F: +41 22 907 0043
E: muriel.scibilia@unctad.org.



Loading..

Attendre, s'il vous plaît ....