unctad.org | LES ACTIVITÉS À L’ETRANGER DES GRANDES SOCIÉTÉS TRANSNATIONALES DES PAYS EN DÉVELOPPEMENT ONT AUGMENTÉ DE FAÇON NOTABLE
COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Pour l'utilisation des médias d'information - Ce n'est pas un document officiel
LES ACTIVITÉS À L’ETRANGER DES GRANDES SOCIÉTÉS TRANSNATIONALES DES PAYS EN DÉVELOPPEMENT ONT AUGMENTÉ DE FAÇON NOTABLE

UNCTAD/PRESS/PR/2007/037
16 October 2007


EMBARGO
Le contenu de ce communiqué et du Rapport 2006 ne dois pas être cité ni résumé par la presse écrite,
la radio, la télévision et les médias électroniques
avant le 16 octobre 2007, 17 heures TU
(13 heures à New York, 19 heures à Genève, 22 h 30 à Delhi, 2 heures le 17 octobre à Tokyo)

A télécharger [PDF]: | World Investment Report 2007 (seulement en anglais) [11´100 KB, 323 Pages] | Aperçu général [786 KB, 65 Pages] |

Accès direct: | Country Fact sheets |

Si la plupart des grandes sociétés transnationales (STN) sont toujours européennes, japonaises ou américaines, l´évolution la plus remarquable de ces dernières années est le nombre croissant de sociétés de pays en développement qui intègrent la liste des 100 premières STN mondiales . C´est ce que révèle le Rapport sur l´investissement dans le monde 2007: sociétés transnationales, industries extractives et développement(1) . Sept STN de pays en développement figurent sur la liste en 2007, contre cinq en 2006. Le rapport établit le classement des 100 premières STN dans le monde ainsi que des 100 premières STN de pays en développement. (Les sociétés sont classées selon leurs actifs à l´étranger. Les tableaux 1 et 2 indiquent les 25 premières sociétés pour chaque classement.)

Globalement, les principales STN ont continué de se développer à l´international mais la progression a été encore plus nette pour les 100 premières STN de pays en développement dont le chiffre d´affaires et les effectifs ont augmenté de 48 % et de 73 %, respectivement, en 2005 (année la plus récente pour laquelle des données sont disponibles) par rapport à 2004. L´importance relative de leurs activités à l´étranger par rapport à leurs activités nationales est cependant restée plus ou moins stable, selon le rapport. Les principaux secteurs d´activité des STN des pays en développement restent le matériel électrique ou électronique et l´informatique, bien que le secteur pétrolier ait progressé en valeur en 2005 (dernière année pour laquelle des données soient disponibles), ce qui confirme le rôle croissant des STN des pays en développement dans les industries extractives.

La répartition géographique des activités des STN montre que les entreprises de pays en développement disposent en moyenne, de filiales étrangères dans moins de pays que leurs homologues de pays développés. Les STN de pays en développement se sont développées principalement dans leur région d´origine, même si les premiers pays d´établissement pour leurs filiales étrangères sont le Royaume-Uni et les États-Unis, suivis désormais de la Chine au troisième rang (fig. 1).


Le Rapport sur l´investissement dans le monde et la base de données s´y rapportant sont disponibles en ligne aux adresses suivantes: http://www.unctad.org/wir et http://www.unctad.org/fdistatistics.

ANNEXE

Tableaux et graphiques

Tableau 1. Les 25 premières STN non financières dans le monde, classées selon leurs actifs à l´étranger, 2005 (Millions de dollars et nombre de salariés)

Tableau 1.  Les 25 premières STN non financières dans le monde, classées selon leurs actifs à l´étranger, 2005 (Millions de dollars et nombre de salariés)
Source: CNUCED, Rapport sur l´investissement dans le monde 2007.

Note: a L´indice de transnationalité est calculé en faisant la moyenne des trois ratios suivants: actifs à l´étranger par rapport au total des actifs, chiffre d´affaires à l´étranger par rapport au chiffre d´affaires total, et effectifs à l´étranger par rapport à la totalité des effectifs. D´après le classement des 100 premières STN.
b L´indice d´internationalisation correspond au nombre de filiales à l´étranger divisé par le nombre total de filiales (note: seules sont comptabilisées dans le présent tableau les filiales à participation majoritaire). D´après le classement des 100 premières STN.
Note: Dans certaines entreprises, les investisseurs étrangers peuvent détenir une part minoritaire de plus de 10 %.

Tableau 2. Les 25 premières STN non financières de pays en développement, classées selon les actifs à l´étranger, 2005 (Millions de dollars et nombre de salariés)

Tableau 2.  Les 25 premières STN non financières de pays en développement, classées selon les actifs à l´étranger, 2005 (Millions de dollars et nombre de salariés)
(Millions of dollars and number of employees)
Source: CNUCED, Rapport sur l´investissement dans le monde 2007.

Note:a L´indice de transnationalité est calculé en faisant la moyenne des trois ratios suivants: actifs à l´étranger par rapport au total des actifs, chiffre d´affaires à l´étranger par rapport au chiffre d´affaires total, et effectifs à l´étranger par rapport à la totalité des effectifs. D´après le classement des 100 premières STN.
b L´indice d´internationalisation correspond au nombre de filiales à l´étranger divisé par le nombre total de filiales (note: seules sont comptabilisées dans le présent tableau les filiales à participation majoritaire). D´après le classement des 100 premières STN.
Note: Dans certaines entreprises, les investisseurs étrangers peuvent détenir une part minoritaire de plus de 10 %.

Figure 1. Les 30 premiers pays d´établissement pour les filiales étrangères des 100 premières STN de pays en développement et de pays en transition, 2005

Figure 1.  Les 30 premiers pays d´établissement pour les filiales étrangères des 100 premières STN de pays en développement et de pays en transition, 2005
Source: CNUCED, Rapport sur l´investissement dans le monde 2007.




Annotations

1.Le World Investment Report 2007: Transnational Corporations, Extractive Industries and Development (numéro de vente: E.07.II.D.9, ISBN: 978-92-1-112718-8) peut être obtenu auprès des bureaux de vente des Nations Unies aux adresses indiquées ci-après ou auprès des revendeurs des publications des Nations Unies dans de nombreux pays. Le prix est de 75 dollars des États-Unis, mais un prix spécial de 30 dollars des États-Unis est appliqué dans les pays en développement. Ce prix inclut le rapport imprimé et le CD-ROM. Les personnes désireuses d´acquérir le rapport ou le CD-ROM séparément ou d´obtenir des conditions préférentielles pour des achats en grandes quantités sont priées de s´adresser aux comptoirs de vente. Pour toute commande ou demande de renseignements pour l´Europe, l´Afrique et l´Asie occidentale, s´adresser à la Section des ventes et des publications de l´ONU, Palais des Nations, CH 1211 Genève 10 (Suisse), télécopieur: +41 22 917 0027, courriel: unpubli@un.org; pour les Amériques et l´Asie orientale, s´adresser à Publications des Nations Unies, Two UN Plaza, DC2 853, New York, NY 10017, États-Unis d´Amérique, téléphone: +1 212 963 8302 ou +1 800 253 9646, télécopieur: +1 212 963 3489, courriel: publications@un.org . Internet: http://www.un.org/publications.






Pour de plus amples renseignements, veuillez contacter :
Le Service de presse de la CNUCED
T: +41 22 917 58 28
E: unctadpress@unctad.org
Web: www.unctad.org/press



Loading..

Attendre, s'il vous plaît ....