unctad.org | Le développement économique en Afrique Rapport 2013
Le développement économique en Afrique Rapport 2013
Informations sur la publication
Commerce Intra-Africain: Libérer le Dynamisme du Secteur Privé

Repères

Le commerce intra-africain est porteur d'une croissance et d'un développement soutenus en Afrique. Il peut réduire la vulnérabilité aux chocs mondiaux, contribuer à la diversification économique, améliorer la compétitivité à l'exportation et créer des emplois.

Les gouvernements africains ont maintes fois tenté d'exploiter le potentiel du commerce régional de façon à favoriser le développement, la tentative la plus récente étant la décision prise par les dirigeants africains, lors du Sommet de l'Union africaine qui s'est tenu en janvier 2012, de stimuler le commerce intra-africain et d'accélérer la création d'une zone de libre-échange pancontinentale.

Dans cet ordre d'idées, le Rapport 2013 sur le développement économique en Afrique, intitulé Le commerce intra-africain: libérer le dynamisme du secteur privé, s'attache à montrer comment renforcer le secteur privé pour développer les échanges intra-africains.

Il présente quelques faits sur le commerce intra africain et met en évidence les aspects distinctifs de la structure entrepreneuriale africaine auxquels il faut s'attaquer pour stimuler ce commerce.

Il examine également les défis que constitue à cet égard la non-application des accords commerciaux régionaux et propose un nouvel éclairage sur la façon d'améliorer l'application des accords régionaux existants.

Le rapport fait valoir que, pour optimiser les gains découlant du commerce intra-africain et de l'intégration régionale, les pays africains devront placer le renforcement des capacités productives et de l'esprit d'entreprise au cœur de leur action politique afin de dynamiser les échanges intra-africains.

À cette fin, le rapport recommande que les gouvernements africains stimulent ces échanges dans l'optique du régionalisme développementiste.

Il souligne en particulier la nécessité d'abandonner le modèle d'intégration linéaire axé sur les processus, qui vise surtout à éliminer les obstacles au commerce, en faveur d'une approche de l'intégration davantage axée sur le développement, qui accorde autant d'attention au renforcement des capacités productives et du secteur privé qu'à l'élimination des barrières commerciales.


Loading..

Attendre, s'il vous plaît ....