unctad.org | NewsArchive
20 dec 10 - Le Secrétaire général félicite le personnel de la CNUCED de son

Supachai Panitchpakdi Lors d'une rencontre avec le personnel de l'organisation ce matin, le Secrétaire général de la CNUCED, M. Supachai Panitchpakdi, a estimé que l'Organisation avait œuvré dans un esprit d'unité et d'innovation en 2010 pour aider les pays en développement à surmonter durablement les effets de la récession mondiale.


Les rencontres entre la direction et le personnel sont un mécanisme visant à améliorer la transparence et à contribuer à un fonctionnement harmonieux de l'Organisation. Cette rencontre en particulier a aussi été l'occasion d'évoquer le travail accompli par la CNUCED en 2010 et d'échanger des points de vue sur les activités et les priorités pour 2011. "2010 a été une bonne année pour la CNUCED", a déclaré M. Supachai, "car nous sommes restés fidèles à notre réputation en menant une réflexion audacieuse dans le domaine des politiques de développement à travers nos publications et les grandes réunions organisées par la CNUCED."

La CNUCED a su produire cette année une "réflexion originale et non conventionnelle", de qualité "tout à fait remarquable", a estimé M. Supachai. Elle a ainsi proposé une réponse adaptée à la situation inhabituelle de l'économie mondiale en 2010, dans un contexte d'incertitude sur les perspectives de reprise à la suite d'une grave crise économique.

"Nous devons aider nos États membres à mener une reprise économique qui ne laisse personne sur le bord du chemin, car c'est cela que nous voulons tous", a-t-il estimé. Il a félicité le personnel de l'"approche intégrée" adoptée face aux problèmes économiques mondiaux, notamment ceux qui touchent les pays en développement. "Nous sommes la seule organisation du système des Nations Unies à disposer d'un tel mode de fonctionnement intégré. J'espère que nous pourrons poursuivre dans cette voie l'année prochaine. Une réflexion étroitement sectorielle n'est pas adaptée aux défis du moment."

"Un développement impulsé uniquement par le système financier est trop instable ? nous l'avons constaté à maintes reprises", a estimé le Secrétaire général. "Il nous faut voir plus loin pour nous concentrer sur le véritable développement économique, qui ne se limite pas aux aspects financiers."

"Nous avons besoin d'une croissance équilibrée, combinant croissance de la demande intérieure et croissance tirée par les exportations. Il faut aller au-delà du prétendu postulat de "l'efficacité du marché" ? l'idée selon laquelle les marchés ont toujours raison. Comme la CNUCED n'a eu de cesse de le répéter, ce n'est pas toujours le cas. Ne retirons pas tout rôle à l'État, car cela provoque un vide que le marché ne peut pas entièrement combler. Le mécanisme du marché ne pourra jamais fixer convenablement le prix de certains biens publics mondiaux: la santé ou le climat par exemple."

M. Supachai a estimé qu'il fallait galvaniser les énergies: a) pour aider davantage les pays en développement à tirer parti des produits de base, et au-delà, à diversifier leur économie; b) pour aider ces pays à mener des politiques de croissance économique leur permettant d'atteindre les objectifs du Millénaire pour le développement; c) pour les aider à développer les capacités productives de leur économie dans le sens d'une production à plus forte valeur ajoutée, permettant des salaires plus élevés et une moindre vulnérabilité aux aléas de l'économie mondiale; d) et pour que la croissance économique soit mieux équilibrée entre profits et progrès social lié à l'augmentation du niveau de vie.

L'une des tâches de la CNUCED cette année sera de commencer à préparer sa treizième conférence quadriennale, qui aura lieu en 2012. "Le monde ne sera pas le même au sortir de cette grande récession. C'est maintenant que la CNUCED doit renouveler sa réflexion à bien des égards", a estimé M. Supachai.


 

 News

 
There are no items to show.

 

 Meetings and Events

 

 

 Document

 
There are no items to show.

Tab Control

Loading..

Attendre, s'il vous plaît ....