unctad.org | NewsArchive
18 jan 08 - Une nouvelle étude de la CNUCED sur l’effritement des préférences commerciales

 Une nouvelle étude de la CNUCED analyse le phénomène de l´effritement des préférences commerciales depuis la Conférence de Hong Kong de l´OMC (2005).



Cette étude, intitulée Erosion of trade preferences in the post-Hong Kong framework: From "trade is better than aid" to "aid for trade", s´attache à déterminer les produits et les pays qui ont le plus bénéficié des préférences actuellement accordées par les États-Unis, le Japon et l´Union européenne et les conséquences les plus probables de l´effritement des préférences commerciales. Y est également examinée la question du lien entre l´effritement des préférences commerciales, les récentes propositions en matière d´aide au commerce et le Cadre intégré renforcé pour l´assistance technique liée au commerce en faveur des pays les moins avancés (PMA), initiative conjointe de la CNUCED, de l´OMC, du Centre du commerce international, du Programme des Nations Unies pour le développement, du Fonds monétaire international et de la Banque mondiale. L´étude conclut que, malgré un certain élargissement des préférences commerciales accordées aux PMA, nombreux sont les pays en développement qui estiment que la question de l´effritement des préférences commerciales n´a pas encore été traitée de manière satisfaisante.

Erosion of trade preferences in the post-Hong Kong framework: From L´étude met en relief l´intérêt appréciable que présentent les préférences commerciales accordées par la "triade" - Union européenne, États-Unis, Japon, qui sont les principaux partenaires commerciaux des PMA - et dont tirent actuellement parti les PMA. En 2004, la non perception de droits sur les importations en provenance des PMA bénéficiant de ces préférences commerciales a permis à ceux-ci de réaliser une économie d´environ 800 millions de dollars. L´étude fait valoir que le Cadre intégré renforcé et l´initiative d´aide au commerce peuvent aider à faire face aux conséquences sur la pauvreté de l´effritement des préférences commerciales et propose une méthodologie par étapes à cette fin.

Le sous-titre de l´étude fait référence à un changement radical d´orientation concernant les relations entre aide et commerce. Avant la sixième Conférence ministérielle de l´OMC (Hong Kong, décembre 2005), le principe fondamental sur lequel reposait le système des préférences commerciales était que "le commerce est préférable à l´aide". Depuis, ce principe a été remplacé par celui de "l´aide au commerce", le constat ayant été fait que les préférences commerciales en elles-mêmes ne suffisaient pas à renforcer les capacités de production et à créer de la croissance, et qu´une aide préalable était nécessaire pour que les préférences commerciales - et le commerce lui-même - contribuent au développement.



 

 News

 
There are no items to show.

 

 Meetings and Events

 

 

 Document

 
There are no items to show.

Tab Control

Loading..

Attendre, s'il vous plaît ....