unctad.org | NewsArchive
26 mar 07 - Les défis liés aux changements climatiques ouvrent de nouvelles perspectives aux pays en développement


Lors de la session de la Commission du commerce, les États membres sont convenus que les mesures qu'appelaient les changements climatiques ne devaient pas empêcher les pays en développement de poursuivre leurs objectifs de croissance économique et de réduction de la pauvreté. Les flux potentiels d'investissements écologiques vers les pays en développement pourraient même ouvrir des perspectives à ceux qui savent anticiper les évolutions.


Les changements climatiques apparaissent comme l'un des principaux défis politiques, technologiques et sociétaux du XXIe siècle, et un enjeu de développement.

Le 22 mars à Genève, à la session de 2007 de la Commission du commerce, qui était consacrée aux nouvelles thématiques des interactions entre commerce, environnement et développement, les experts ont souligné que le réchauffement de la planète s'accélérait à cause des activités humaines. Les changements climatiques avaient des incidences négatives sur tous les pays, les pays les plus pauvres étant les moins capables de réagir et de s'adapter.

Ice capEn dépit de la nécessité urgente d'agir, les participants sont convenus que les mesures devant être prises face aux changements climatiques ne devaient pas empêcher les pays en développement de réaliser leurs objectifs de croissance économique et de réduction de la pauvreté. Au contraire, la situation actuelle et future en matière de changements climatiques devait être l'occasion de créer de nouveaux emplois et de nouveaux débouchés commerciaux et de développer des biens, des services et des technologies innovants pouvant contribuer à atténuer les effets des changements climatiques. Les règles et les pratiques commerciales devaient faciliter une utilisation large et générale de ces biens et services.

Des défis planétaires tels que les changements climatiques appellent des solutions planétaires. Il est évident qu'aucune solution ne peut être durable sans une transformation fondamentale de nos activités économiques quotidiennes. À cet égard, l'ONU n'est pas simplement une instance de discussion et de négociation, c'est aussi un fervent défenseur d'un tel effort planétaire»
a déclaré M. Feng Gao, au nom du secrétariat de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques.
«Les changements climatiques constituent un défi de long terme, mais ils ouvrent dès maintenant des perspectives à ceux qui savent anticiper les évolutions», a déclaré Janos Pasztor, Directeur du Groupe de la gestion de l'environnement au PNUE. Les mécanismes issus du Protocole de Kyoto, en particulier le Mécanisme pour un développement propre (MDP), ont déjà diffusé des titres de réduction des émissions représentant plus de 1,9 milliard de tonnes d'équivalent carbone. Le prix du carbone étant bien supérieur à 10 dollars des États-Unis la tonne, il existe un énorme potentiel de flux d'investissement écologiques vers les pays en développement. En dernière analyse, les participants ont reconnu que les changements climatiques constituaient avant tout un enjeu de développement, ce qui en faisait une question que la CNUCED devait traiter de façon prioritaire, par exemple par la promotion de l'option biocombustibles.



 

 News

 
There are no items to show.

 

 Meetings and Events

 

 

 Document

 
There are no items to show.

Tab Control

Loading..

Attendre, s'il vous plaît ....