unctad.org | NewsArchive
08 déc 09 - Des jours difficiles attendent le secteur des transports maritimes

Des jours difficiles attendent le secteur des transports maritimesL'Étude sur les transports maritimes 2009 indique que le ralentissement économique mondial et la crise financière internationale ont freiné la croissance du commerce maritime mondial, en même temps que la hausse de l'offre de navires continuait de déprimer les taux de fret.


L'année 2008 a marqué un véritable tournant dans l'histoire de l'économie et du commerce mondiaux. Le resserrement du crédit provoqué par la crise financière mondiale et la baisse de la demande de biens et de services de transport maritime ont entraîné un ralentissement de la croissance du commerce maritime international.

Dans le même temps, l'offre de navires a continué d'augmenter, en raison des commandes passées avant le déclenchement de la crise financière, à un moment où le secteur des transports maritimes escomptait encore une croissance forte et continue de la demande - qui ne s'est pas concrétisée.

Alors que la capacité mondiale de transports maritimes continue d'augmenter, le secteur se trouve confronté à un brutal excédent de capacité et à un effondrement des taux de fret.

Ces difficultés sont aggravées par d'autres considérations, dont la sécurité maritime en mer et la nécessité de prendre en compte la problématique des changements climatiques.

L'Étude sur les transports maritimes est une publication annuelle du secrétariat de la CNUCED. Les marchandises transportées par mer représentent plus de 80 % du commerce international. L'Étude fournit des données statistiques utiles sur ce secteur de l'économie mondiale.

Principaux faits nouveaux présentés dans l'Étude sur les transports maritimes 2009

  • En 2008, le commerce maritime mondial (marchandises chargées) a augmenté de 3,6 %, pour s'établir à environ 8,17 milliards de tonnes.

  • Les pays africains, avec en tête les pays riches en ressources, ont enregistré une forte croissance en 2008 (5,1 %). Dans l'ensemble, la part de la région dans le commerce mondial (2,7 %) est restée inchangée en dépit de la crise financière mondiale.

  • En 2009, la flotte marchande mondiale totale a augmenté de 6,7 %, atteignant ainsi 1,19 milliard de tonnes de port en lourd (tpl). Le tonnage de navires pétroliers a augmenté de 2,5 % et celui de vraquiers de 7 %. Le tonnage total de transporteurs de vrac sec a ainsi dépassé, pour la première fois, celui de pétroliers. Ces deux types de navires représentent ensemble 71,2 % du tonnage total de la flotte marchande mondiale.

  • La flotte mondiale de porte-conteneurs cellulaires intégraux a continué de croître sensiblement en 2008: début 2009, on comptait 4 638 navires représentant une capacité totale de 12,14 millions d'équivalents vingt pieds (EVP), soit une hausse de 8,5 % du nombre de navires et de 12,9 % de la capacité de transport en EVP par rapport à l'année précédente.

  • En 2008, le volume du trafic portuaire conteneurisé a augmenté d'environ 4 %, pour atteindre 506 millions d'EVP. Les ports de la Chine continentale ont représenté environ près de 22,6 % du total de ce volume.

  • Le trafic ferroviaire mesuré en tonne-kilomètre a augmenté de 3,5 % en Chine, de 5 % dans la Fédération de Russie et de 8,4 % en Inde en 2008. Il a toutefois diminué de 5 % en Europe. Que ce soit en Europe ou aux États-Unis, le fret ferroviaire a sensiblement diminué dans les premiers mois de 2009 par rapport à la même période l'année précédente.

  • En 2009, une nouvelle convention intitulée "Convention des Nations Unies relative aux contrats de transport international de marchandises effectué entièrement ou partiellement par mer", qui sera connue sous le nom de "Règles de Rotterdam", a été ouverte à la signature. Pour entrer en vigueur, elle doit être ratifiée par 20 États.

  • Les négociations tenues en 2009 par le Groupe de négociation sur la facilitation des échanges de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) ont laissé entrevoir un possible compromis sur les questions encore controversées du Cycle de Doha. Les délégations s'attachent désormais à finaliser un premier projet de texte pour un nouvel accord de l'OMC sur la facilitation du commerce.

  • Devant le nombre croissant d'actes de piraterie et de vols à main armée dont sont victimes des navires, en particulier au large des côtes somaliennes et dans le Golfe d'Aden, diverses instances dont l'Organisation maritime internationale et l'ONU, ont commencé d'étudier les moyens de remédier à cette situation.


 

 News

 
There are no items to show.

 

 Meetings and Events

 

 

 Document

 
There are no items to show.

Tab Control

Loading..

Attendre, s'il vous plaît ....