unctad.org | Partenariat CNUCED-Mali : développer le tourisme et contribuer à la paix
Partenariat CNUCED-Mali : développer le tourisme et contribuer à la paix
31 July 2019
Flag of mali
Les 29 et 30 juillet 2019, le Mali, avec le soutien de la CNUCED, a organisé un séminaire sur l'évaluation et le potentiel de développement de son secteur touristique.


Aujourd’hui, on ne pense pas d’emblée au Mali comme destination touristique. Pourtant, ce pays est bien connu pour ses sites inscrits au Patrimoine mondiale par l’UNESCO et sa scène musicale dynamique.

En 2017, le Mali a accueilli environ 193,000 touristes étrangers, contre 159,000 en 2015, et ce malgré l'insécurité dont pâtit le pays depuis quelques années.

Tourisme et paix se renforcent mutuellement

Faire le lien entre tourisme et paix était l'un des objectifs du Rapport sur le développement économique en Afrique 2017. Celui -ci montre que la paix est un moteur naturel du tourisme, et que le tourisme, à son tour, est un facteur de promotion de la paix.

Cette relation réciproque positive se noue lorsque le tourisme fait le lien entre les différentes cultures. Elle dynamise alors les partenariats et fait naître de nouvelles opportunités économiques.

Le peuple Dogon du Mali
Le peuple Dogon du Mali est un groupe indigène qui reste fidèle à sa culture et ses traditions anciennes

Le secteur touristique malien a contribué à hauteur de 9% environ au produit intérieur brut (PIB) et représente quelque 6% du total des emplois en 2017 (World Travel and Tourism Council). Il est ainsi raisonnable de penser qu’au Mali aussi, le tourisme peut apporter une contribution précieuse à la paix.

Avec son expertise, la CNUCED vient soutenir le Mali dans ses efforts pour développer son tourisme. Elle propose notamment des outils de mesure des chaînes de valeur régionales du tourisme afin d’élaborer une politique de services fondée sur des éléments factuels.

Séminaire national

Séminaire national : Secteur du tourisme du Mali
M. Sidy KEITA, représentant national pour ce projet et Mme. Nina Walet Intallou, Ministre de l’Artisanat et du Tourisme

Les 29 et 30 juillet 2019, le Mali a organisé un séminaire sur la mesure et l'exploitation du potentiel de sa chaîne de valeur dans le tourisme. Il sera suivi d'une étude plus approfondie. Objectif : quantifier les interactions et les déperditions à l’œuvre dans le secteur du tourisme.

A l’ouverture de ce séminaire, Mme Nina Walet Intallou, Ministre de l’artisanat et du tourisme du Mali a déclaré : « Comprendre la structure des chaines de valeurs dans le secteur du tourisme est un préalable important pour l’élaboration des politiques de développement de ce même secteur. »  

L'étude fournira des indications sur la manière dont les chaînes de valeur régionales peuvent être renforcées.

Les liens régionaux sont importants dans la mesure où environ 30% des touristes internationaux au Mali sont originaires d’Afrique.

Ce nombre augmentera probablement avec la croissance des revenus disponibles dans la région, une meilleure intégration régionale, un renforcement des infrastructures de transport, ainsi qu’avec l’émergence d’une paix plus stable et durable.

Une collaboration unique

Une forme de collaboration unique témoigne de l’engagement de la CNUCED dans son partenariat avec le Mali. La situation actuelle ne permettant pas la participation d’experts internationaux, la CNUCED et le Mali ont estimé que le meilleur moyen d'aller de l'avant consistait à organiser un séminaire avec des experts nationaux.

Grâce aux technologies de la communication, la CNUCED a pu soutenir le séminaire à distance. Bien que ce procédé ne soit pas idéal, il constitue toutefois une alternative précieuse, en particulier grâce au fait que les deux partenaires se font mutuellement confiance.

Plus de 30 parties prenantes à la chaîne de valeur touristique au Mali ont participé à ce séminaire, y compris le Ministère de l’Artisanat et du Tourisme, les Directions régionales du tourisme et de l'hôtellerie, l'agence de promotion du tourisme, le bureau des statistiques, des représentants de l'association des hôtels, des éditeurs de guides touristiques, des voyagistes, des associations d'artisans et des travailleurs du secteur, entre autres.

Cette large participation est un gage de succès pour le séminaire comme pour le projet. En effet, la mesure ne sera précise et utile pour les politiques que si les parties prenantes sont entièrement impliquées, adhèrent aux objectifs du projet et en voient la valeur intrinsèque.

Le séminaire est un partenariat entre le Ministère de l’artisanat et du tourisme et la CNUCED et fait partie du projet que mène la CNUCED  sur le commerce des services en Afrique.

Dans ce cadre, la CNUCED et la Commission économique pour l’Afrique  aident ensemble six pays africains à mesurer la contribution des services aux chaînes de valeur régionales et à améliorer la politique de services fondée sur des données factuelles.


Loading..

Please wait....