unctad.org | La Gambie accueille les recommandations de la CNUCED pour mieux attirer les investisseurs
NOTES D'INFORMATION
Pour l'utilisation des médias d'information - Ce n'est pas un document officiel
La Gambie accueille les recommandations de la CNUCED pour mieux attirer les investisseurs

UNCTAD/PRESS/IN/2017/004
Genève, Suisse, (13 avril 2017)

Le 11 avril 2017, à Banjul, des représentants du Gouvernement, du secteur privé et des partenaires au développement ont participé à la présentation de l’Examen de la politique d’investissement de la Gambie. Ce rapport,préparé par la CNUCED à la demande du Gouvernement, contient des recommandations concrètes visant à améliorer le cadre juridique de l’investissement en Gambie et l’approche de la promotion de l’investissement.

Le rapport reconnait que, de façon générale, la Gambie dispose d’un cadre juridique ouvert aux investissements. Mais le potentiel du pays demeure largement inexploité. L’amélioration du climat des affaires requiert une clarification des dispositions juridiques régissant les activités des entreprises,  une meilleure mise en œuvre de celles-ci, ainsi que le renforcement des capacités des institutions publiques, en particulier en vue de la mise en place d’une stratégie de promotion hiérarchisée et ciblée.

« L’Examen de la politique d’investissement intervient au moment le plus opportun et le nouveau Gouvernement a besoin de visibilité pour attirer de nouveaux investissements », a déclaré Naffie Barry, Secrétaire permanente du Ministère du commerce, de l’industrie et de l’emploi, ajoutant que le Ministère était déterminé à mettre en œuvre les recommandations de l’Examen de la politique d’investissement afin de surmonter les contraintes qui pèsent sur l’offre et entravent l’activité économique dans le pays.

Dans sa présentation du rapport, Chantal Dupasquier, Cheffe de la Section des Examens de la politique d’investissement, a mis l’accent sur la manière dont les investissements étrangers directs (IED) peuvent contribuer à aider la Gambie à atteindre ses objectifs de développement à condition que des politiques appropriées sont adoptées pour favoriser l’émergence d’un secteur privé dynamique.

« Clarté, stabilité et prévisibilité sont des données essentielles pour les investisseurs », a affirmé Mme Dupasquier.

Parmi les autres défis à relever figurent la simplification de la procédure de création des entreprises, la réforme de la législation fiscale, l’amélioration de l’accès à la terre et la suppression des obstacles au commerce. Le rapport traite également des questions liées au marché du travail, à la politique et au droit de la concurrence, ainsi qu’à l’accès à la justice − autant de domaines importants dans lesquels des réformes pourraient améliorer l’environnement des affaires.

Dans le cadre des Examens de la politique d’investissement, la CNUCED évalue objectivement le cadre législatif, réglementaire et institutionnel sur lequel les pays s’appuient pour attirer l’IED et formule des recommandations sur la manière d’en optimiser les avantages.

À ce jour, la CNUCED a mené des Examens de la politique d’investissement dans plus de 45 pays en développement et en transition. Elle a aidé nombre de ces pays à mener à bien leurs réformes grâce à des activités d’assistance technique.

Pour plus d'informations, veuillez contacter:
Unité de Communication et d'information de la CNUCED
T: +41 22 917 5828
T: +41 79 502 43 11
E: unctadpress@unctad.org
Web: unctad.org/press

​​
Loading..

Please wait....