COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Pour l'utilisation des médias d'information - Ce n'est pas un document officiel
Connectivite du transport maritime de conteneurs : les territoires asiatiques conservent une avance incontestable

EMBARGO
Le contenu de ce communiqué et du présent Rapport ne doit pas être cité ni résumé par la presse écrite, la radio, la télévision et les médias électroniques avant le
03 octobre 2018, 09:00 à Genève

UNCTAD/PRESS/IN/2018/005
Genève, Suisse, (03 octobre 2018)

Dans le domaine du commerce international maritime, la Chine reste le pays le mieux relié aux autres en 2018, d’après la dernière mise à jour de l’indice de connectivité des transports maritimes réguliers de la CNUCED, qui a été publiée parallèlement à l’Étude sur les transports maritimes 2018. L’indice de la Chine a augmenté de 88 % depuis que la CNUCED l’a calculé pour la première fois en 2004.

Les cinq pays ou territoires les mieux desservis par les liaisons de commerce maritime sont tous en Asie : la Chine est suivie, dans l’ordre, par Singapour, la République de Corée, Hong Kong (Chine) et la Malaisie, qui ont tous obtenu un score supérieur à 100.

À l’autre extrémité du classement, on trouve les pays et territoires les moins bien desservis, où le commerce maritime demeure problématique, ce qui a des répercussions sur leur économie : l’île Norfolk, l’île Christmas, les îles Caïmanes, les Bermudes et les Tuvalu.

Les cinq pays ou territoires suivants sont ceux dont l’indice a le plus augmenté en 2018, par rapport à l’année précédente :
• Émirats arabes unis (+179 %)
• Maldives (+125 %)
• Mauritanie (+77 %)
• Érythrée (+73 %)
• États fédérés de Micronésie (+69 %).

À l’inverse, les pays ou territoires ci-après ont enregistré les plus fortes baisses par rapport à 2017 :
• Ukraine (-61 %)
• Albanie (-49 %)
• Monténégro (-48 %)
• Nouvelle-Zélande (-43 %)
• Îles Mariannes du Nord (-35 %).

Pour les compagnies maritimes, il est plus rentable de concentrer le trafic de fret dans les principaux centres de transports mondiaux. Les routes maritimes les plus attractives relient l’Asie de l’Est à l’Amérique du Nord (route transpacifique ouest-est) et l’Asie de l’Est à l’Europe du Nord et à la Méditerranée (route est-ouest).

Les centres maritimes mondiaux sont les pays qui parviennent à tirer parti du fait qu’ils se situent au carrefour de grandes routes maritimes, en assurant des services de logistique et de transbordement de première qualité.

L’indice de connectivité des transports maritimes réguliers est un indicateur de la position d’un pays dans les réseaux mondiaux de transport maritime de ligne. Il est calculé à partir de données sur le déploiement de porte-conteneurs dans le monde (nombre de navires, capacité de charge de conteneurs, nombre de services et de compagnies, taille du plus grand navire).

Depuis que la CNUCED a publié l’indice pour la première fois, c’est le Maroc qui a connu la plus forte progression parmi les pays africains, son score ayant augmenté de 661 % entre 2004 et 2018. En Asie du Sud-Est, le Viet Nam a vu son indice monter de 435 % durant les quinze dernières années, ce qui représente l’augmentation la plus marquée dans cette région. En Amérique latine, c’est le Pérou qui a le plus progressé (+196 %). La baisse la plus sensible pendant la même période a été observée au Venezuela et au Yémen.

Publiée pour la première fois il y a cinquante ans, en 1968, l’Étude sur les transports maritimes est la publication phare la plus ancienne de la CNUCED.

Degré de connectivité maritime, 2018

IN18005_fr.JPG
Source : Calculs du secrétariat de la CNUCED, d’après l’indice de connectivité des transports maritimes réguliers.
Note : Pour l’indice de tous les pays, voir http://stats.unctad.org/lsci.


Pour plus d'informations, veuillez contacter:
Unité de Communication et d'information de la CNUCED
T: +41 22 917 5828
T: +41 79 502 43 11
E: unctadpress@unctad.org
Web: unctad.org/press
Loading..

Please wait....