COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Pour l'utilisation des médias d'information - Ce n'est pas un document officiel
La Chine est désormais le principal importateur et exportateur mondial de produits du secteur des TIC, d’après les statistiques de la CNUCED
Les données révèlent également la résilience du secteur des TIC et la part croissante qu’y occupent les pays en développement

UNCTAD/PRESS/PR/2012/011
Geneva, , (29 mars 2012)

Pour la première fois, la Chine n’est plus seulement le premier exportateur de biens du secteur des technologies de l’information et de la communication (TIC) comme les ordinateurs ou les téléphones mobiles, mais elle en est également le principal importateur depuis 2010. D’après les nouvelles données de la CNUCED, la Chine et Hong Kong (Chine) sont les principales destinations des produits provenant de sept des 10 principaux exportateurs mondiaux de biens liés aux TIC.

Ce constat est confirmé par les statistiques que l’Organisation vient de publier pour la période 2000-2010. Celles-ci indiquent que les pays en développement jouent un rôle plus important que par le passé dans le commerce des biens liés aux TIC et que ce secteur a bien résisté à la crise économique mondiale.

Les données chiffrées de la CNUCED portent sur les flux bilatéraux et sur cinq catégories de biens du secteur des TIC1. Les nouvelles statistiques montrent que ces biens, qui comprennent les ordinateurs, les téléphones intelligents, les tablettes numériques, les microprocesseurs, les télévisions et autres matériels audio, ont mieux résisté que la plupart des secteurs à la crise économique et financière qui a éclaté en 2008. Par exemple, la baisse des importations de biens liés aux TIC a été plus faible en 2009 (14 %) que celle du commerce des marchandises dans son ensemble (24 %) et la reprise a été plus vigoureuse dans ce secteur en 2010 (24 %, par rapport à 21 % pour l’ensemble des marchandises).

La part des pays en développement s’est accrue depuis la crise

La crise a accéléré la montée en puissance des pays en développement dans la production et la consommation mondiales de produits du secteur des TIC. En 2010, les importations de ces produits par les pays en développement ont dépassé pour la première fois celles des pays développés. Avec des exportations d’une valeur de 284 milliards de dollars, la Chine est devenue le premier importateur, devant les États-Unis (tableau 1). Le rôle croissant joué par la Chine et par Hong Kong (Chine) illustre en partie les liens commerciaux intrarégionaux étroits qui existent dans ce secteur (tableau 2).

La part des pays en développement d’Asie dans les exportations mondiales de produits du secteur des TIC s’est encore accrue, passant de 58 % en 2008 à 63 % en 2010. La Chine a exporté 10 fois plus de ces produits qu’au début de la décennie. En 2010, le montant de ses exportations avoisinait les 460 milliards de dollars, devant Hong Kong (Chine) (177 milliards de dollars) et les États-Unis (135 milliards) (tableau 1). De 2000 à 2010, les États-Unis, le Japon, le Royaume-Uni, le Canada, l’Irlande et plusieurs autres pays développés ont enregistré une baisse rapide de leurs exportations en valeur absolue. En revanche, les exportations de nouveaux membres de l’Union européenne comme la Bulgarie, la Lettonie, la Pologne, la République tchèque et la Slovaquie, ont considérablement augmenté. Dans d’autres parties du monde, l’Inde, le Mexique, la Tunisie et la Turquie ont gagné des parts de marché.

La CNUCED a également publié des données en ligne sur les indicateurs fondamentaux du commerce international des biens liés aux TIC, tels que définis par le Partenariat sur la mesure de la contribution des TIC au développement2, qui montrent l’importance relative de ces produits dans les importations et les exportations de chaque pays. Au plan mondial, les biens du secteur des TIC représentaient 11,9 % des exportations totales de marchandises en 2010.

Les composants électroniques et le matériel informatique dominent les exportations

Les données de la CNUCED indiquent également que les composants électroniques représentent un tiers de l’ensemble des exportations du secteur considéré (tableau 3)3. Ceci illustre le degré de fragmentation élevé du système de production des biens liés aux TIC ainsi que l’utilisation croissante de ces composants dans les produits d’autres secteurs (matériel de transport et appareils domestiques, par exemple). Le matériel informatique arrive en deuxième position, mais sa part est tombée de 37 à 29 % lors de la dernière décennie. En revanche, le matériel de communication et l’équipement électronique grand public ont pris de l’importance.

La part relative des différentes catégories de biens varie considérablement selon le pays importateur, ce qui traduit des disparités dans le niveau de développement et dans le degré de participation des pays au système de production des TIC (tableau 4). Les ordinateurs et le matériel informatique viennent en tête des produits importés dans les pays en développement. En revanche, dans les pays en développement d’Asie, qui constituent le principal centre de production des TIC, les composants électroniques représentent près de 60 % des produits échangés. En Afrique et dans les pays les moins avancés (PMA), les téléphones mobiles et autres équipements de communication constituent la plus grande part des importations.

Un examen plus attentif des biens les plus échangés révèle que différents types de circuits électroniques intégrés occupaient les deux premières places en 2010 (tableau 5). Les pièces et accessoires d’ordinateurs, à l’exclusion des périphériques, qui arrivaient en tête en 2000 (152 milliards de dollars), sont passés au troisième rang (131 milliards de dollars)4. En 2010, les exportations mondiales totales de téléphones mobiles s’élevaient à environ 131 milliards de dollars, soit deux fois plus qu’au début de la décennie (63 milliards de dollars en 2000). Les exportations d’ordinateurs portables et d’autres appareils portables de traitement de l’information ont connu un taux de croissance encore plus spectaculaire; elles ont été multipliées par cinq, passant de 25 à 125 milliards de dollars. Il convient aussi de noter que les exportations de dispositifs à semi-conducteur photosensibles, qui incluent les cellules photovoltaïques, ont fortement augmenté; ces produits faisaient partie en 2010 des 10 biens les plus échangés dans le secteur considéré et la valeur de leurs exportations avait décuplé en dix ans, passant de 7,2 milliards de dollars en 2000 à 72 milliards en 2010.

PR12012t1_en.jpg

PR12012t2_en.jpg

PR12012t3_en.jpg

PR12012t4_en.jpg

PR12012t5_en.jpg


End Notes
[1] La définition des biens du secteur des TIC est celle qui est donnée par l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE); voir OCDE Guide to measuring the information society, 2011.
[2] http://new.unctad.org/default___600.aspx (en anglais).
[3] Il existe cinq catégories de biens liés aux TIC; voir OCDE Guide to measuring the information society, 2011.
[4] En prix courants.


Pour plus d'informations, veuillez contacter:

Unité de Communication et d'information de la CNUCED
T: +41 22 917 5828
T: +41 79 502 43 11
E: unctadpress@unctad.org
Web: http://unctad.org/en/pages/Media.aspx

​​
Loading..

Please wait....