unctad.org | COVID-19 : Une entreprise sénégalaise de paiement électronique fait preuve de résilience en temps de crise
COVID-19 : Une entreprise sénégalaise de paiement électronique fait preuve de résilience en temps de crise
30 avril 2020
Youma Dieng Fall, co-fondatrice de PayDunya et membre de la communauté eTrade for Women de la CNUCED, explique comment son entreprise s'est adaptée face à la crise du coronavirus, poursuivant son déploiement suite au choc.


"Mon premier souci a été de savoir comment nous allions survivre", explique Youma Dieng Fall, cofondatrice de PayDunya, une société de solutions de paiement électronique basée à Dakar, au Sénégal.

Nous étions le 23 mars et le Président du pays, Macky Sall, venait de décréter l'état d'urgence national pour lutter contre la propagation du nouveau coronavirus dans ce pays d'Afrique de l'Ouest.

En une semaine, 70 % des clients de la société avaient cessé leurs activités commerciales.

"En tant que startup sur un marché concurrentiel en pleine évolution, nous avions déjà surmonté de nombreux défis", dit-elle, "mais rien ne vous prépare à une telle situation".

Depuis son ouverture en 2016, PayDunya a connu une croissance constante. Le nombre d'employés est passé de zéro à plus de 50 en moins de quatre ans, et son portefeuille de clients s'est étendu au-delà des frontières du Sénégal, au Bénin et en Côte d'Ivoire.

Mais de nombreux clients se trouvaient dans l'industrie du tourisme - l'un des secteurs les plus durement touchés par la pandémie - et n'avaient plus besoin des solutions de paiement web et mobile de l'entreprise.

"Je n'avais jamais imaginé un tel scénario", dit-elle. "C'était comme si on regardait un film. Je n'arrivais pas à croire que cela était réel".

De nouvelles portes s'ouvrent

Au moment où certaines portes se sont fermées, d'autres ont commencé à s'ouvrir, car la distanciation sociale et les préoccupations accrues en matière d'hygiène ont restreint les transactions en espèces et ont poussé davantage d'opérations commerciales en ligne.

"Nous avons commencé à recevoir des appels téléphoniques d'entreprises qui avaient désespérément besoin de solutions de paiement numérique", dit-elle. Nombre d'entre eux provenaient de nouveaux secteurs, comme l'agroalimentaire et les pharmacies. D'autres étaient très méfiants jusque-là.

Ces dernières semaines, l'entreprise a enregistré un nombre record de nouveaux clients. Mme Fall et son équipe aident les entreprises d'Afrique de l'Ouest à limiter les pertes financières dues à la crise et à faire progresser l'inclusion financière dans une région où plus de personnes ont des comptes de paiement mobile que de comptes bancaires.

"Notre objectif est de simplifier la numérisation des ventes, des paiements et de la gestion pour toutes les entreprises africaines, quelle que soit leur taille ou leur domaine d'activité", dit-elle, "sachant qu'elles opèrent toutes sur un continent où plus de 60 % de la population n'est pas bancarisée".

L'entreprise n'a pas seulement été confrontée à des défis commerciaux majeurs, mais elle a également dû surmonter les difficultés du confinement et du télétravail - une nouvelle façon de travailler pour la plupart des employés.

"Le travail à domicile n'est pas courant à Dakar ni dans les autres régions où nous opérons", dit-elle, ajoutant que l'entreprise fournit un crédit internet sur les téléphones de travail des employés pour s'assurer qu'ils disposent d'une connexion fiable en dehors du bureau.

Les leçons de la crise

L'expérience de PayDunya offre des enseignements qui pourraient aider les entreprises de la région à atténuer les effets négatifs de la pandémie, qui pourrait coûter à l'Afrique environ 20 millions d'emplois, selon une étude de l'Union africaine.

"La crise soulève de nombreux défis mais crée aussi des opportunités pour ceux qui peuvent travailler de manière numérique", déclare Mme Fall.

Lorsque la crise a frappé, PayDunya a rapidement mis en place des mesures pour assurer la continuité des activités et la sécurité du personnel.

 
Les conseils de Youma
  • Renforcer les mesures d'hygiène
  • Donner la priorité au télétravail
  • Soyez un leader compatissan
  • Renforcer le soutien aux clients
 

Outre l'application des mesures d'hygiène recommandées par l'Organisation mondiale de la santé, l'entreprise a limité l'exposition sur le lieu de travail en faisant passer tous les employés au télétravail et a cessé les réunions de vente en face à face, sauf en cas d'absolue nécessité.

"Nous avons également prescrit à tous les employés un certain nombre de mesures d'hygiène à observer lorsqu'ils travaillent à domicile ou lorsqu'ils doivent absolument rencontrer des clients en personne", explique Mme Fall. 

Il est important, dit-elle, que l'équipe de direction ait pris ces décisions de manière proactive, avant les mesures du gouvernement, en laissant à PayDunya le temps de tester le télétravail avant que le pays ne soit mis en quarantaine partielle.

Mme Fall ajoute que dans un scénario de travail à distance, la discipline et le leadership deviennent encore plus essentiels alors que les membres de l'équipe jonglent avec de nouvelles responsabilités à la maison et font face à l'isolement.

"Il n'y a plus personne pour voir ce que vous faites", dit-elle. "Et les managers ne peuvent pas compter sur des discussions spontanées ou des visites au bureau pour contrôler leur équipe".

Elle recommande d'organiser des appels et des débriefings quotidiens pour s'assurer que chacun comprend les priorités et les tâches à accomplir et pour identifier rapidement les revers potentiels.

Elle contribue également à soutenir le moral de l'équipe et permet aux responsables de s'assurer que le personnel s'adapte, sur les plans professionnel et personnel.

Mme Fall explique que PayDunya sait qu'il faut prendre soin de ses employés s'ils doivent à leur tour prendre soin des clients pendant ces moments difficiles.

"Nous nous efforçons d'aider nos clients, surtout en temps de crise", dit-elle. "Nous avons mis en place un plan de soutien financier et logistique pour les personnes les plus touchées".

Communauté eTrade pour les femmes

Mme Fall fait partie de la communauté eTrade for Women de la CNUCED en Afrique francophone.

Elle a participé à la masterclass organisée à Abidjan en février ce qui lui a permis de nouer de nouvelles relations d'affaires avec d'autres femmes entrepreneurs du numérique dans la région, comme Elodie Atekossode du Bénin, dont la société de développement de logiciels a depuis convenu d'un accord de partage des revenus avec PayDunya. 

L'initiative eTrade for Women de la CNUCED vise à exploiter les promesses des technologies numériques et le pouvoir de l'entrepreneuriat féminin pour accélérer la création de richesses et la réduction de la pauvreté dans les pays en développement. Elle fait partie de l'initiative eTrade for All qui est soutenue par les Pays-Bas.


​​
Loading..

Please wait....