Isabelle Durant assure l’intérim a la tête de la CNUCED

16 février 2021
News

© Violaine Gouel

Engagée à travailler avec tous les partenaires de la CNUCED, elle fera en sorte que l’organisation aide les pays en développement à affronter la crise du coronavirus puis à amorcer la reprise.

De nationalité belge, Isabelle Durant a pris ses fonctions de Secrétaire générale ad interim de la CNUCED ce 16 février.  Depuis le 3 juillet 2017, elle occupait le poste de Secrétaire générale adjointe de l'organisation.

Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a nommé Mme Durant pour garantir une transition en douceur à la tête de l’organisation alors qu'il entame le processus de recrutement du successeur à l'ancien chef de la CNUCED, Mukhisa Kituyi, en consultation avec les États membres.

"Je suis très honorée de diriger la CNUCED en cette période critique où les pays du monde entier font face à une pandémie mortelle et à la pire crise économique depuis près d'un siècle", a déclaré Mme Durant.

"Je m'engage à travailler avec tous les partenaires afin de garantir que les peuples que nous servons reçoivent le soutien dont ils ont besoin pour affronter cette crise et au-delà, sur la voie de la reprise", a-t-elle poursuivi.

Et d’ajouter : "Je travaillerai en étroite collaboration avec les 195 États membres de la CNUCED pour préparer l’événement majeur que constitue la 15e Conférence quadriennale qui se tiendra à la Barbade en octobre, et dont les travaux viseront un monde plus résilient, plus inclusif, où la prospérité est partagée".

Depuis qu'elle a rejoint la CNUCED, Mme Durant a contribué sans relâche à rendre le commerce international plus inclusif et plus vert. Elle s'est également fait l'avocate de l'égalité des sexes.

Mme Durant s’est fortement impliquée dans la réponse socio-économique des Nations Unies face à la crise du coronavirus. Elle a dirigé les travaux de la CNUCED dans ce domaine, lesquels ont porté sur un large éventail de questions interdépendantes, touchant notamment au financement, à la technologie, à l’'investissement et au développement durable.

Une solide expérience en affaires publiques

Ancienne Vice-premier ministre et sénatrice de Belgique puis Vice-présidente du Parlement européen, Mme Durant possède une solide connaissance des affaires publiques, des processus intergouvernementaux et de l'aide concrète fournie aux pays.

Elle est réputée pour ses compétences pointues en matière d'autonomisation des personnes, de lutte contre les vulnérabilités aux niveaux local et national et de soutien aux gouvernements dans la promotion de la bonne gouvernance et des politiques durables.

Mme Durant a également occupé le poste de ministre des transports et de l'énergie dans le gouvernement belge pendant quatre ans. Elle y a supervisé les politiques en matière de mobilité, d'infrastructures, d'énergie et de développement durable de 1999 à 2003.

À ce titre, elle a occupé, au sein du gouvernement de l'époque, la présidence de l'Union européenne (UE) et celle du Conseil des ministres des transports de l'UE.

En tant que Vice-présidente du Parlement européen de 2009 à 2014, Mme Durant a présidé différentes délégations permanentes, comme celle des pays d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique de l'UE, suite à la signature de l'Accord de Cotonou, comme d'autres accords de partenariat économique.

Une expérience maitrisée des relations avec des acteurs divers

Mme Durant possède également une grande connaissance des relations avec les représentants de la société civile et du secteur privé, réseaux tissés notamment alors qu’elle assurait le poste de Vice-présidente chargée des relations entre le Parlement européen et la société civile.

En tant que sénateur belge de 2003 à 2009, Mme Durant a siégé aux commissions des affaires étrangères et des affaires sociales et a participé à de nombreuses missions d'observation électorale, en République démocratique du Congo, en Égypte et en Tunisie, entre autres.

Elle a également été experte principale en matière de gouvernance locale en Algérie en 2015 et 2016. En outre, elle a participé ou dirigé des délégations parlementaires européennes en Iran, au Myanmar et en Haïti.

Avant de rejoindre la CNUCED au poste de Secrétaire Générale adjointe, Mme Durant était membre du Parlement de la région de Bruxelles-Capitale et de la commission des affaires économiques. Lors d'une vaste réforme des outils économiques régionaux, elle s'est particulièrement impliquée dans les questions liées à l'innovation et à l’économie circulaire.

Née en Belgique en 1954, elle est titulaire d'une maîtrise en politique économique et sociale de l'Université catholique de Louvain.