MACHINE NAME = WEB 2

La CNUCED publie le Manuel de statistiques 2023

14 décembre 2023

Le manuel fournit des données et des indicateurs clés sur l'évolution de l'économie dans les régions, les pays et les secteurs en 2023.

© Shutterstock/Nguyen Quang Ngoc Tonkin | Des ouvriers sèchent des grains de café à Gia Lai, au Viêt Nam.

La CNUCED publie le 14 décembre son Manuel de statistiques 2023 – référence mondiale en matière de tendances du commerce et du développement publiée chaque année.

Il fournit des statistiques officielles sur l'évolution de l'économie mondiale dans les régions, les pays et les secteurs. Une version en ligne permet d'interagir avec les données, les tableaux et les graphiques.

En utilisant des "prévisions immédiates", le manuel fournit des estimations en temps réel des développements en cours, à partir des données. Ces estimations peuvent aider les gouvernements à anticiper les changements à l’œuvre dans les échanges commerciaux et l'économie avant que les statistiques officielles définitives ne soient disponibles.

« Aujourd'hui plus que jamais, face aux multiples crises mondiales, il est essentiel de disposer de données opportunes et de qualité », déclare Anu Peltola, chef du service des statistiques de la CNUCED. « Ces statistiques aideront les pays à prendre des décisions fondées sur des données probantes pour relever les défis d'aujourd'hui plutôt que ceux d'hier. »

Voici quelques-unes des principales tendances pour 2022 et 2023 mises en évidence dans le rapport.

Dynamique du commerce international

  • Baisse des échanges de marchandises : après une forte reprise à la suite du COVID-19 en 2021, les exportations de marchandises ont augmenté de 11,4 % en 2022, atteignant 24,9 billions de dollars. Cependant, les statistiques commerciales montrent une baisse de 4,6 % dans le secteur au premier semestre 2023, et la CNUCED prévoit maintenant une baisse continue en glissement annuel pour les troisième et quatrième trimestres.
  • Le commerce des services continue d'augmenter : le commerce des services a rebondi de 14,8 % en 2022, dépassant les niveaux d'avant la pandémie. Le commerce des services a davantage progressé dans les pays en développement, qui ont atteint en 2022 leur part de marché mondial la plus élevée à ce jour, à savoir 30 %. Au niveau mondial, la CNUCED prévoit maintenant une croissance d'environ 7 % pour le secteur en 2023.
  • Les déséquilibres commerciaux mondiaux s'accentuent : les économies développées ont enregistré un déficit commercial croissant, atteignant 1 600 milliards de dollars en 2022.
  • Les exportations de matières premières augmentent : tous les principaux groupes de produits de base ont connu une augmentation significative de leurs échanges en 2022. Les exportations de carburants ont augmenté de près de 62 % en raison de la hausse des prix. Les exportations de denrées alimentaires ont augmenté de 10 %.

Commentaire : les statistiques récentes indiquent un changement dans la reprise mondiale après la pandémie, marqué par une diminution de la valeur des biens échangés et une stabilisation de la croissance du commerce des services. Le commerce des services a mis beaucoup plus de temps que celui des marchandises à retrouver ses niveaux d'avant la pandémie, ce qui a contribué à creuser les déficits commerciaux dans les pays fortement tributaires des exportations de services.

Tendances régionales

  • Les différences d'intégration régionale subsistent : en Europe et en Asie, plus de la moitié des exportations restent dans la région, alors que pour l'Océanie, l'Afrique et les Amériques, la plupart des exportations vont vers d'autres régions.
  • Le commerce Sud-Sud augmente : la valeur des échanges entre les pays en développement a augmenté de 13 %. Mais les économies en développement commercent toujours davantage avec les économies développées (8,9 billions de dollars) qu'entre elles (6,1 billions de dollars).
  • La composition du commerce diffère d'une région à l'autre : les exportations de l'Afrique sont principalement constituées de produits primaires (79 % en 2022), tandis que l'Asie et l'Océanie exportent surtout des produits manufacturés (72 % en 2022).

Commentaire : au-delà des moyennes, les statistiques commerciales révèlent des différences substantielles entre les pays et reflètent des schémas régionaux. Une part élevée de produits primaires peut indiquer la nécessité pour un pays de diversifier son économie ou de renforcer ses capacités de production afin de produire et d'échanger des biens et des services à plus forte valeur ajoutée.  

Tendances économiques mondiales

  • La croissance du PIB ralentit : la CNUCED prévoit maintenant un ralentissement de la croissance du PIB mondial de 3,1 % en 2022 à 2,2 % en 2023.
  • La réduction des inégalités économiques mondiales s'essouffle : Au cours des dix dernières années, la répartition mondiale du PIB entre les économies a eu tendance à s'équilibrer. Toutefois, les économies les plus riches du monde représentent 63 % du PIB mondial en 2022, mais seulement 17 % de la population mondiale. Cela représente une légère augmentation des inégalités par rapport à 2021.
  • Baisse des investissements directs étrangers : l'IDE mondial a chuté de 12,4 % en 2022, principalement en raison d'une forte baisse de 36,7 % dans les économies développées. Dans le même temps, les entrées d'IDE ont augmenté de 4 % dans les économies en développement.
  • L'inflation revient à ses niveaux les plus élevés : l'inflation mondiale a culminé en 2022, atteignant son plus haut niveau au 21e siècle. Dès le début de l'année 2023, les prix à la consommation ont commencé à redescendre de leur niveau record. Par exemple, les prix des carburants étaient inférieurs de 43 % en août 2023 par rapport à leur pic d'août 2022, et les prix des denrées alimentaires étaient inférieurs de 7 %.

Commentaire : les disparités de revenus entre les pays restent importantes, les économies développées représentant près des deux tiers de la production économique mondiale, mais seulement un sixième de la population mondiale. Bien que l'inflation diminue progressivement par rapport aux niveaux record de 2022, le coût élevé de la vie continue de peser sur les finances des ménages dans le monde entier.

Population et urbanisation

  • La population augmente : la population mondiale a dépassé les 8 milliards d'habitants en 2022, l'essentiel de la croissance se produisant en Afrique et dans les économies en développement d'Asie. En 2022, cinq personnes sur six vivent dans une économie en développement.
  • La dépendance des personnes âgées augmente : la proportion de personnes âgées augmente dans toutes les régions. Cela entraîne une augmentation des taux de dépendance totaux partout, sauf en Afrique, où ils devraient continuer à diminuer au-delà de 2050 en raison de la baisse des taux de dépendance des enfants.
  • Le monde devient plus urbain : en 2022, 57 % de la population mondiale est urbaine.

Commentaire : Cinq personnes sur six vivant dans les pays en développement, leur capacité à assurer la durabilité de l'environnement et de bonnes conditions de vie sera déterminante pour les efforts mondiaux en faveur d'un développement inclusif et durable. L'augmentation de la population urbaine globale souligne la nécessité de se concentrer sur des solutions pour des villes durables. L'Afrique est la seule région qui se dirige vers un taux de dépendance plus faible, ce qui est considéré comme une condition démographique pour une croissance économique rapide.