MACHINE NAME = WEB 1

En Cote D’ivoire, la Cnuced aide les entrepreneurs du numerique a surmonter la crise de la Covid-19

08 avril 2021

Une évaluation de l’état de préparation au commerce électronique (eT Ready) réalisée par la CNUCED en Côte d’Ivoire aidera les entreprises du secteur à mieux répondre aux défis posés par la COVID-19 et à s‘adapter aux nouvelles réglementations.

© SkyNext

D’après une des principales entrepreneuses du numérique ivoirien, le rapport eT Ready, publié officiellement aujourd'hui, aidera les entreprises de commerce électronique du pays à mieux s'adapter aux conséquences de la COVID-19 et à se conformer aux nouvelles réglementations.

Patricia Yao, fondatrice et PDG de QuickCash, une plateforme fournissant des services de paiement mobile dans les zones rurales, a déclaré que l'Évaluation de l'état de préparation au commerce électronique de la CNUCED aidera les décideurs politiques et les entreprises à mieux comprendre l'impact de la COVID-19 sur le secteur.

« L'évaluation nous aidera à adapter les réponses de l'écosystème numérique en Côte d'Ivoire, compte tenu des défis et des opportunités amenés par la crise actuelle », a déclaré Madame Yao, ambassadrice de l’initiative e-Trade for Women de la CNUCED pour l'Afrique de l'Ouest.

Progrès et défis

L'évaluation de la Côte d'Ivoire révèle que le pays a réalisé des progrès significatifs ces dernières années pour améliorer l'accès de sa population à l'économie numérique et au commerce électronique.

Le programme pour l'économie numérique a été intégré au plan national de développement et comprend la numérisation d'une série de services financiers et de services publics.

Malgré des avancées, et bien que la Côte d'Ivoire bénéficie d'une économie relativement dynamique, le pays est confronté à des défis qui freinent sa croissance dans le commerce électronique.

Il s’agit  notamment du coût élevé et d’un accès limité à l'internet, d’un réseau inéfficace d’adresses physiques, de la faible sensibilisation du public au potentiel du commerce électronique, et de compétences numériques limitées dans les micro, petites et moyennes entreprises pour qu’elles puissent s’engager efficacement dans des activités de commerce électronique.

« Il est désormais urgent d’identifier les actions prioritaires à mettre en place afin d’accélérer la transformation numérique en Côte d’Ivoire et permettre à tous les acteurs publics et privés de saisir les opportunités offertes par le commerce électronique. Ceci est particulièrement important dans le contexte actuel affecté par la COVID-19 et dans une région ouest-africaine de plus en plus intégrée », a déclaré Mme Isabelle Durant, Secrétaire Générale par intérim de la CNUCED.

« A cet égard, les précieuses recommandations de ce Rapport serviront de cadre pour les actions à venir, en vue d’une montée en puissance du commerce électronique dans un contexte marqué par la pandémie COVID-19 », a rappelé Son Excellence Monsieur Souleymane Diarrassouba, Ministre du Commerce et de l’Industrie de Côte d’Ivoire.

Processus consultatif

Ce rapport d'évaluation est le fruit d'un processus consultatif qui a associé des représentants du gouvernement, du secteur privé et des partenaires de développement.

Mme Yao a déclaré que l'approche multipartite de l'évaluation facilitera la mise en œuvre des futures réglementations et politiques.

"En réunissant tous les acteurs concernés autour de la table, il sera plus facile de mettre en œuvre de nouvelles mesures qui auront été préalablement discutées et approuvées", a-t-elle déclaré. "Par le passé, lorsque de nouvelles lois étaient adoptées, il était difficile de s'y conformer car les personnes concernées n'avaient pas été impliquées dans leur formulation."

L'évaluation a été financée par le gouvernement allemand et préparée en coopération avec l'Union postale universelle, le Centre du commerce international et Consumers International.

La CNUCED a mené des évaluations similaires dans 27 pays, favorisant la coordination et le dialogue entre les différentes parties prenantes et les aidant à surmonter les obstacles structurels pour faire du commerce électronique un moteur de développement inclusif et durable.