MACHINE NAME = WEB 2

Nouvelle prolongation de l'Initiative de la mer Noire

17 mai 2023

Les Nations Unies saluent la décision de prolonger l'Initiative, qui a permis le transport de plus de 30 millions de tonnes de denrées alimentaires, contribuant ainsi à faire baisser les prix et à stabiliser les marchés mondiaux.

© UNOCHA/Levent Kulu | Une équipe d'inspection civile composée de représentants de la Russie, de la Turquie, de l'Ukraine et de l'ONU contrôle un navire marchand dans le cadre de l'initiative de la mer Noire.

L'Initiative de la mer Noire, signée à Istanbul le 22 juillet 2022 pour permettre la reprise des exportations de denrées alimentaires vitales et d'engrais depuis certains ports maritimes ukrainiens, a été pronlongée pour 60 jours.

Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a annoncé la nouvelle le 17 mai lors du point de presse quotidien des Nations Unies à New York, après confirmation par la Fédération de Russie de la poursuite de sa participation à l'initiative pour 60 jours supplémentaires.

« Je me félicite de cette décision », a déclaré M. Guterres. « La prolongation est une bonne nouvelle pour le monde ».

Selon lui, l'importance de l'initiative – et du protocole d'accord parallèle entre l'ONU et la Fédération de Russie sur l’accès des produits alimentaires et des engrais russes aux marchés mondiaux – est évidente.

« Ces accords sont importants pour la sécurité alimentaire mondiale. Les produits ukrainiens et russes nourrissent le monde ».

Dans le cadre de cette initiative, plus de 30 millions de tonnes de céréales et de denrées alimentaires ont été exportées.

Des denrées alimentaires de première nécessité parviennent à des personnes et dans des régions parmi les plus vulnérables du monde, comme les 30 000 tonnes de blé qui viennent de quitter l'Ukraine à bord d'un navire affrété par le Programme alimentaire mondial pour fournir des aliments aux populations qui souffrent de la faim au Soudan.

Ces accords sont importants, a déclaré le chef de l'ONU, « parce que nous sommes toujours en proie à une crise du coût de la vie sans précédent ».

Une lueur d'espoir

Au cours de l'année écoulée, les deux accords ont contribué à stabiliser les marchés et à réduire la volatilité des prix. Les prix mondiaux des denrées alimentaires ont chuté de 20 % par rapport au niveau record atteint en mars 2022.

M. Guterres a déclaré que les accords « démontrent que, même dans les heures les plus sombres, il y a toujours une lueur d'espoir et une opportunité de trouver des solutions qui profitent à tous ».

Il a remercié tous ceux qui ont participé aux négociations "dans un esprit d'engagement constructif".

« J'espère que nous parviendrons à un accord global afin d'améliorer, d'étendre et de prolonger l'initiative », a déclaré M. Guterres.

Et il a ajouté : « Nous espérons que les exportations de denrées alimentaires et d'engrais, y compris d'ammoniac, en provenance de la Fédération de Russie et de l'Ukraine pourront atteindre les chaînes d'approvisionnement mondiales de manière sûre et prévisible, comme le prévoient l'Initiative de la mer Noire et le mémorandum d'accord sur les exportations de denrées alimentaires et d'engrais russes, pour lequels les Nations Unies s'engagent pleinement à soutenir la mise en œuvre ».