Pour l'utilisation des médias d'information - Ce n'est pas un document officiel
UNCTAD/PRESS/PR/2020/012
La Covid-19 va transformer la production internationale de manière significative, selon un rapport des Nations Unies

Geneva, Suisse, 16 juin 2020
La relocalisation, la diversification et la régionalisation entraîneront la restructuration des chaînes de valeur mondiales.

Selon le Rapport sur l’Investissement dans le monde 2020 de la CNUCED, la production internationale devrait au cours de la prochaine décennie connaître de profondes transformations car la pandémie de Covid-19 amplifie les défis existants.

Au cours des 30 dernières années qui ont été le cadre de fluctuations importantes de la production internationale, la CNUCED a suivi et rendu compte des investissements étrangers directs (IED) et des activités des entreprises multinationales (EMN).

Au lendemain de la crise financière mondiale de 2008 et en dépit d’une brève reprise, les flux d'investissements internationaux dans des actifs productifs physiques ont, dans un contexte caractérisé par une croissance atone des échanges et un ralentissement des chaînes de valeur mondiales (CVM), cessé de croître (figure 1).

Les tendances actuelles, nées des défis posés par la montée du nationalisme économique, la nouvelle révolution industrielle et l'impératif de durabilité se faisaient déjà jour, progressant régulièrement vers un point d'inflexion et le déclenchement de la pandémie devrait accentuer cette évolution (figure 2).

« Au cours de la prochaine décennie, les transformations majeures en cours de la production internationale auront un impact profond sur les pays en développement. Elles pourraient nécessiter une refonte majeure des politiques » a déclaré le Secrétaire général de la CNUCED, Mukhisa Kituyi.

Les évolutions technologiques façonnent la production internationale

Le rapport de cette année décrit trois orientations technologiques clés de la nouvelle révolution industrielle qui façonneront la production internationale : l'automatisation par la robotique, la numérisation des chaînes d'approvisionnement et la fabrication additive.

Le rythme et l'étendue de l’adoption de nouvelles technologies dépendront en partie de l'environnement politique en matière de commerce et d'investissement, qui tend vers plus d'interventionnisme, plus de protectionnisme et de cadres régionaux et bilatéraux.

Ils dépendront également des préoccupations liées à la durabilité, y compris celles afférentes aux différences entre pays et régions quant aux objectifs de réduction d’émissions et aux normes environnementales, sociales et de gouvernance (ESG), des changements de produits et processus dictés par le marché et des mesures visant à la résilience des chaînes d'approvisionnement.

Les effets sur la production internationale des changements en matière de technologies, de politiques et de durabilité sont multiples et diffèreront selon les industries et les régions, avec quatre trajectoires possibles : relocalisation, diversification, régionalisation et reproduction (figure 3).

Défis et opportunités

Dans le contexte post-pandémique, la transformation de la production internationale va simultanément générer des défis et des opportunités pour les décideurs en matière d'investissement et de développement.
"Pour faire face aux défis et saisir les opportunités, il faut changer le paradigme investissement-développement", a déclaré le directeur de la Division de l’investissement et des entreprises de la CNUCED, James Zhan.

Les principaux défis de l’ère de la nouvelle production internationale sont susceptibles d'inclure plus de désinvestissements, des délocalisations, un détournement des investissements et une diminution du réservoir d’investissements à la recherche d'efficacité, ce qui impliquera une concurrence plus forte pour les IED.

L’évolution des déterminants de la géographie de l’investissement affectera négativement la capacité des pays en développement à attirer des entreprises multinationales. En revanche, de nouvelles opportunités sont susceptibles de se présenter du fait que les investisseurs chercheront à diversifier les sources d'approvisionnement pour renforcer la résilience de la production.

Des chaînes de valeur plus courtes conduisant à une fabrication distribuée des produits finaux et des plates-formes numériques peuvent permettre le développement de nouvelles applications et de nouveaux services et améliorer l'accès aux segments plus élevés des chaînes de valeur mondiales.

À plus long terme, la résilience des chaînes d'approvisionnement sera cruciale pour la croissance économique et la création d'emplois, ainsi que pour les perspectives de développement des pays à faible revenu et vulnérables.
La reprise sera tributaire de la préservation par les décideurs d’un environnement de politique d'investissement et commerciale favorisant un ajustement progressif des réseaux de production internationaux.

Les gouvernements seront confrontés au défi de devoir gérer des évolutions défavorables, mais dans le même temps, de nombreuses voies prometteuses pourront être empruntées.

"L’évolution du contexte de la production internationale exige un certain rééquilibrage vers une croissance fondée sur une demande régionale et sur les services", a déclaré M. Zhan.

Il a ajouté : « Le nouveau scénario impliquera probablement un recentrage des stratégies de développement à des fins d'attraction des investissements dans la construction d'infrastructures productives et la promotion des services, ainsi que dans l’économie verte et l’économie bleue. »

Figure 1. Tendances en matière d’IED, commerce, PNB et chaînes de valeur mondiales, 1990–2019
(IED, commerce et PNB indexé, 2010 = 100, chaînes de valeur mondiales, en pourcentage)
PR20012f1_en.jpg

Source : CNUCED, World Investment Report 2020.

Figure 2. La production internationale en « pleine tempête »
PR20012f2_en.jpg


Source : CNUCED, World Investment Report 2020.

Figure 3. Représentation graphique des trajectoires stratégiques et leur impact sur la production internationale
PR20012f3_en.jpg


Source : CNUCED, World Investment Report 2020.