MACHINE NAME = WEB 2

Stimuler l'économie numérique dans les pays en développement

07 décembre 2023

La eWeek 2023 de la CNUCED appelle à la mobilisation pour aider les pays en développement à libérer le potentiel de leur économie numérique pour un avenir plus inclusif.

© Shutterstock/Miaron Billy | Le paiement par téléphone se développe à Nairobi, au Kenya.

Faire progresser rapidement l'économie numérique dans les pays en développement, devenu "un besoin indéniable", nécessite une collaboration plus étroite et un renforcement des capacités, telle est la déclaration des responsables politiques et des chefs d'entreprise lors de la eWeek 2023 de la CNUCED qui se tient à Genève jusqu'au 8 décembre.

L'essor de la numérisation a vu les entreprises et les consommateurs se connecter de plus en plus au réseau Internet, mais tous les pays ne sont pas en mesure d'en profiter de la même manière.

Dans les pays les moins avancés (PMA), par exemple, seulement 6 % des personnes en moyenne font des achats en ligne, contre 62 % dans les économies avancées. En outre, moins de la moitié de la population des PMA peut accéder à la couverture du réseau mobile 4G, qui est essentielle pour soutenir le commerce numérique.

Un récent rapport de la CNUCED souligne également l’urgence d'accélérer les réformes et les investissements en faveur du commerce électronique et d'intensifier le soutien international pour réaliser le potentiel de l'économie numérique dans les pays en développement.

« La création d'économies numériques prospères dans les pays en développement est loin d'être terminée », a déclaré Pedro Manuel Moreno, secrétaire général adjoint de la CNUCED, lors d'une session de haut niveau de l'eWeek le 4 décembre, sur le thème « Accélérer l'avènement d'une économie numérique dans les pays en développement ».

« Nous devons tous prendre des mesures pour que la révolution numérique devienne plus inclusive et puisse produire de vastes résultats en matière de développement ».

Surmonter les obstacles au commerce électronique

Pour construire une économie numérique pour tous, la CNUCED s'appuie sur les évaluations en cours de l'état de préparation au commerce électronique, un programme clé  de l'initiative eTrade for all soutenue par plus de 30 partenaires globaux du développement.

Ces évaluations aident les pays en développement, en particulier les PMA, à identifier les opportunités, les obstacles et les solutions politiques pour conduire la transformation numérique et le développement du commerce électronique selon sept piliers.

Ces piliers comprennent les stratégies de commerce électronique, les cadres juridiques et réglementaires, la facilitation des échanges et la logistique, l'infrastructure des technologies de l'information et de la communication (TIC), les solutions de paiement, le développement des compétences et l'accès au financement.

À ce jour, 36 pays ont bénéficié de cette évaluation et 28 d'entre eux ont élaboré ou prévoient d'élaborer une stratégie nationale ou un plan d'action pour intégrer le commerce électronique dans les programmes de développement nationaux.

Les évaluations soulignent qu'une coopération internationale plus étroite reste essentielle pour réduire le sous-financement auquel sont confrontés les pays en développement tout en renforçant leurs capacités numériques.

« Beaucoup reste à faire pour impliquer davantage la communauté des partenaires du développement et des donateurs », a déclaré Shamika N. Sirimanne, directeur de la technologie et de la logistique à la CNUCED.

« Il est nécessaire de donner un nouvel élan à la mise en œuvre des recommandations prioritaires et de renforcer les capacités des pays à coordonner leurs politiques de manière efficace ».

Quatre nouvelles évaluations avec des perspectives spécifiques à chaque pays

L'eWeek 2023 a présenté des évaluations de l'état de préparation au commerce électronique de quatre pays en développement : le Pérou, le Ghana, la Mauritanie et la Mongolie.

Pour le Pérou, la CNUCED note les progrès réalisés dans le déploiement de l'infrastructure de connectivité numérique et l'introduction de réformes réglementaires pour encourager la concurrence, réduire les frais et améliorer la qualité.

L'évaluation recommande également des moyens d'aider ce pays sud-américain à développer son marché de la logistique du commerce électronique et à parvenir à une plus grande inclusion financière grâce à l'adoption des paiements électroniques.

L'évaluation du Ghana met en évidence le fort potentiel du pays en matière de commerce électronique à la suite d'investissements importants dans l'infrastructure des TIC, qui ont stimulé la pénétration de l'internet et l'inclusion financière. Le pays a l'intention d'élaborer une stratégie nationale en matière de commerce électronique afin de tirer parti de ces perspectives.

Dans l'évaluation de la Mauritanie, dont la publication est prévue en 2024, la CNUCED propose un ensemble d'outils politiques pour rendre opérationnel l'ambitieux programme national de transformation numérique 2022-2025 du pays.

L'évaluation de la Mongolie se concentre sur l'amélioration des compétences en matière de TIC, les options de paiement transfrontalier, la logistique commerciale et la facilitation du commerce dans ce pays enclavé. La Mongolie dispose d'une infrastructure TIC relativement bien développée, mais en est encore aux phases initiales de développement du commerce électronique.