Tranformer en affaire prospère une entreprise née dans le secteur informel : Rencontre avec Geraldo Basilua d'Angola

09 février 2022

Le programme d'entrepreneuriat Empretec de la CNUCED l'a aidé à formaliser et à développer ses entreprises, contribuant ainsi au développement durable dans les provinces du nord du pays.

News

Geraldo Basilua (à gauche) avec un stagiaire dans la province de Cuanza Norte, en Angola.

Avant que Geraldo Basilua ne rejoigne le cours de formation à l'entrepreneuriat Empretec de la CNUCED en 2018, il tenait avec un ami un debit de boissons dans le secteur informel, gagnant environ 150 dollars par mois. Cela suffisait à peine à joindre les deux bouts à Luanda, la capitale de l'Angola.

Il dirige maintenant une entreprise officiellement enregistrée qui propose des formations et des conseils en agrobusiness dans les provinces du nord de cette nation d'Afrique australe. Et les revenus de ses activités entrepreneuriales ont été multipliés par plus de vingt.

Geraldo attribue à Empretec le mérite de lui avoir appris à identifier les meilleures opportunités commerciales et, tout aussi important, de lui avoir apporté la confiance et le courage de prendre les risques nécessaires.

« Après avoir appris à analyser correctement le marché, j'ai réalisé que la demande pour mon produit dans la commune où nous travaillions était faible », explique-t-il. « C'était la cause profonde de la faiblesse de nos revenus ».

Pendant le cours, Geraldo a identifié le secteur agricole comme une source de meilleures opportunités. Il a mis fin à son commerce informel de boissons et a lancé une nouvelle entreprise avec un autre diplômé d'Empretec, Bernando Quindongo.

Je me suis senti plus à l'aise pour créer une nouvelle entreprise avec un autre “empreteco", explique Geraldo.

Du miel au conseil en agrobusiness

Geraldo Basilua conducting a training session on agribusiness and ecotourism in Cuanza Norte Province.

Les partenaires ont d'abord investi dans une entreprise de fabrication de miel et autres produits apicoles, avant d'étendre leurs activités à des cours de formation pour les entrepreneurs agricoles et de se lancer dans le conseil en agrobusiness.

Ils dirigent aujourd'hui une société officiellement enregistrée sous le nom de Nkwendi - Comércio geral e Prestação de serviços, Lda, qui propose des services de conseil et des formations dans les provinces de Uíge, Cuanza Norte, Bengo et Huíla, dans le nord de l'Angola.

Les sujets couverts par leurs services de formation et de conseil comprennent l'apiculture, le développement de l'agrobusiness, l'agriculture durable et les stratégies coopératives de lutte contre la pauvreté. L'entreprise réalise également des études de viabilité financière pour des projets privés.

Les principaux clients de Nkwendi sont des institutions du secteur public local, mais Geraldo et Bernando travaillent également avec des institutions privées telles que REDRAS Angola, qui signifie Réseau pour le développement rural et l'agriculture durable.

Mettre l'agriculture en valeur

Les expériences de Geraldo soulignent la nécessité d'ajouter de la valeur aux produits agricoles pour améliorer le niveau des moyens de subsistance dans les zones rurales de ce pays d'Afrique australe, où la pauvreté est presque trois fois plus élevée que dans les zones urbaines. Les habitants des zones rurales ont moins bénéficié de la croissance de l'économie angolaise alimentée par le pétrole, après l'indépendance.

« Mon prochain projet, dit-il, est d'ouvrir une entreprise de transformation du manioc en farine et en amidon. »

Sa vision fait écho à l'objectif du gouvernement angolais de valoriser les produits agricoles du pays et de diversifier son économie. En 2020, le pétrole représentait environ 92 % des exportations de la nation.

Ces objectifs sont également au cœur du programme Train for Trade II de l'Union Européenne et de la CNUCED pour l'Angola, dont Empretec est une composante principale. Geraldo est l'un des 360 entrepreneurs angolais formés par ce programme depuis 2018.

Rendre à la communauté

Depuis qu'il a obtenu son diplôme Empretec, Geraldo est également devenu un formateur certifié pour le programme en Angola.

« Empretec a changé ma vie », déclare-t-il. « Maintenant, je veux rendre la pareille et former d'autres entrepreneurs. Je veux contribuer à la transformation de l'économie angolaise. »

Il a déjà formé une centaine de jeunes entrepreneurs à Luanda. Comme Geraldo avant de rejoindre le programme, de nombreux stagiaires travaillent dans le secteur informel, dans des activités telles que la vente de boissons, de produits agricoles et de miel.

La réussite de Geraldo dans le commerce ressemble à celle de plusieurs centaines de milliers de personnes dans le monde qui ont bénéficié du programme de formation Empretec dispensé par la CNUCED depuis son lancement en 1988.