unctad.org | Nouveau projet pour faciliter les échanges commerciaux en afrique centrale
Nouveau projet pour faciliter les échanges commerciaux en afrique centrale
03 March 2020
La CNUCED s'associe à la Banque africaine de développement pour fournir une assistance technique et un soutien au renforcement des capacités à cinq pays de la region.


La CNUCED a lancé un nouveau projet pour faciliter le commerce régional en Afrique centrale.

Le Secrétaire général Mukhisa Kituyi a inauguré le projet à Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo, le 3 mars.

Grâce à ce projet, la CNUCED offrira son expertise technique sur la mise en œuvre de l'Accord de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) sur la facilitation des échanges à cinq pays membres de la Communauté économique des États de l'Afrique centrale (CEEAC).

"L'Afrique centrale fait face à des défis importants en matière de facilitation du commerce qui entravent le développement économique de la région", a déclaré M. Kituyi.

Trade facilitation central Africa

“Nous voulons aider à réduire la bureaucratie aux frontières pour faciliter les transactions commerciales entre pays et favoriser leur intégration économique régionale harmonieuse. L’objectif est de préparer les pays de la CEEAC à tirer profit de leur participation à la zone continentale africaine de libre-échange".

Pays bénéficiaires

Cinq pays d'Afrique centrale - le Congo, la Guinée équatoriale, la République démocratique du Congo et la République centrafricaine - bénéficieront du programme de renforcement des comités nationaux de facilitation des échanges (CNFE) de la CNUCED.

Le projet aidera les comités de ces pays à mettre en œuvre, de manière coordonnée, les réformes de facilitation des échanges, y compris les dispositions de l'accord de l'OMC.

Il couvrira les aspects techniques de la facilitation des échanges et permettra une meilleure planification des réformes, avec des feuilles de route nationales de facilitation des échanges pour chaque pays.

Son volet "formation des formateurs" favorisera le transfert de connaissances aux futurs membres des CNFE afin de garantir la continuité des opérations.

Chaque pays recevra une aide pour établir un CNFE ou pour renforcer son comité existant avec un soutien juridique officiel et un mandat approprié.

Les pays bénéficiaires recevront également des conseils sur la manière de se conformer aux obligations à court terme découlant de l'accord-cadre, y compris aux notifications dans le cadre des obligations de transparence.

Renforcement des économies

“Nous sommes convaincus que le projet permettra aux CNFE d'Afrique centrale de mieux coordonner les initiatives nationales et régionales de facilitation du commerce afin de surmonter les obstacles transfrontaliers et de construire des économies plus fortes", a déclaré M. Njikam Théodore, Haut représentant du secrétaire géneral de la CEEAC auprès de la République démocratique du Congo.

Ce projet est le fruit d'un nouveau partenariat entre la CNUCED, la Banque africaine de développement (BAD) et la CEEAC, visant à renforcer les CNFE et à soutenir la mise en œuvre des réformes de facilitation du commerce dans les pays d'Afrique centrale.

Les activités de ce projet se dérouleront jusqu'en octobre 2021 avec un budget de 458 000 dollars US, grâce au soutien financier de la BAD.

La CNUCED s'appuiera sur l'expérience qu'elle a déjà acquise dans ce domaine pour réussir la mise en œuvre de ce projet de facilitation du commerce national en Afrique centrale, au Cameroun, au Gabon et à Sao Tomé-et-Principe, et en dirigeant des projets régionaux de facilitation du commerce en Afrique orientale.


​​​​
Loading..

Please wait....